Je scanne, tu scannes, ils scannent… | Livres Hebdo

Par la bande

Daniel Garcia

L'actualité du livre et de l'édition ne se limite pas aux rubriques, ni aux magazines spécialisés. Ce blog essaiera de traquer les mille et une façons de parler du livre aujourd'hui, ou de la manière dont le livre existe (encore) dans notre univers multimédia(tique). lire la suite

Il y a 12 ans 3 mois

Je scanne, tu scannes, ils scannent…

Si le marché du livre numérique se cherche toujours un modèle économique, au moins une catégorie d’acteurs doit, en ce moment, se frotter les mains : les fabricants de scanners. Microsoft lance en effet sa propre bibliothèque numérique en ligne, une de plus, Live Search Books, dont l’objectif avoué est bien sûr de concurrencer Google Book Search. Pour l’instant, et pendant au moins six mois, Live Search Books (en fait, la version remaniée, plus ample et plus ambitieuse que MSN Book Search, expérimentée en version bêta dès le début de 2006) n’est qu’en phase de bêta-test. Des dizaines de milliers de livres provenant, dans un premier temps, de la British Library ainsi que des universités de Toronto et de Californie seraient concernés. Les livres ainsi scannés étant consultables sur le site, ou téléchargeables en format PDF. Ce qui est à noter, c’est que la philosophie du projet est exactement contraire de celle de Google. Quand l’un, Google, scanne à tout va (et c’est ensuite aux éditeurs ou aux auteurs de protester et de faire valoir leurs droits lorsqu’il existe encore un copyright), Microsoft n’entend, dans l’immédiat, scanner que des ouvrages libres de tout copyright. Pour les ouvrages sous copyright, la firme de Redmond a ouvert une plate-forme en direction des éditeurs, où ceux-ci sont invités à proposer les ouvrages qu’ils souhaitent voir intégrer le projet. C’est gratuit (hors l’envoi postal des livres, qui ne sont pas restitués), Microsoft prenant entièrement à sa charge le coût du scannage. Avec cette démarche, Microsoft s’épargnera donc les procès en cascade que doit affronter Google. On constatera, en tout cas, qu’après Google, donc, et Yahoo, Microsoft est encore un nouvel acteur non issu du monde du livre à s’emparer de la numérisation des fonds. Quant au projet de Bibliothèque numérique européenne, peut-être avance-t-il, mais alors dans la discrétion la plus sauvage… PS, qui n’a rien à voir : si l’on en croit les rumeurs de plus en plus insistantes qui circulent actuellement sur le Net, l’iPhone (version de l’iPOd d’Apple faisant également office de téléphone mobile), fameuse arlésienne depuis déjà pas mal de temps, serait lancé… dès le mois prochain, en janvier 2007 donc. Des sources bien informées feraient même état de 12 millions d’exemplaires commandés en fabrication par Apple à une usine japonaise. C’est dire s’ils croient au succès planétaire du joujou, dont des photos très alléchantes (mais correspondent-elles à la réalité) circulent également depuis quelques jours. Et l’iPod ebook, c’est pour quand ?
close

S’abonner à #La Lettre