Izneo lance une formule illimitée | Livres Hebdo

Par Anne-Laure Walter, le 18.03.2014 à 17h29 (mis à jour le 19.03.2014 à 15h17) - 2 commentaires Bande dessinée

Izneo lance une formule illimitée

Photo © DR

A la manière des abonnements pour la musique ou les séries vidéos, la plateforme de BD numérique propose pour 9,90 euros par mois un accès illimité à son catalogue en streaming.

A l’occasion du Salon du Livre de Paris, la plateforme Izneo, dédiée à la BD numérique, vient d’annoncer le lancement d’une offre “Abo BD illimité” qui permet à l’abonné d’accéder autant qu'il le souhaite à une partie du catalogue pour 9,90 euros par mois.

Cette offre fait suite à une précédente initiative fin 2011 d’abonnement mensuel, mais dont la consultation était alors limitée à 15 albums chaque mois.

Le lecteur aura accès à tous les titres du "catalogue abonnement" soit 25% du catalogue total qui compte 7 000 titres. Dans cette sélection, on trouve des albums de Dargaud, Dupuis, Le Lombard, Bamboo, les Humano et Fluide glacial avec des best sellers comme XIII, Murena, Lucky Luke, Blake et Mortimer, Thorgal, Yakari, Garfield, Spirou et Fantasio, Gaston Lagaffe, Les Schtroumpfs, Les Bidochon, La Caste des Métas-Barons, Bouncer… La synchronisation du compte permet de lire sur tous les écrans que l'abonné possède, sur son ordinateur via le site, et sur sa tablette grâce à l’application izneo.

Ce modèle d’accès illimité aux contenus en streaming, proche de celui de Deezer ou de Spotify pour la musique, est une tendance globale des industries culturelles. Elle répond à l’évolution des besoins de certains consommateurs qui privilégient l’accès à la possession.

Ces dispositifs sont en train de se développer pour le livre en Europe et aux Etats-Unis, soulevant des questions sur le mode de rémunération des auteurs et des éditeurs. Le site espagnol 24symbols a été le premier à se lancer avec ce genre de modèle mais il existe aussi Skoobe en Allemagne, Oyster aux Etats-Unis ou Youboox en France.

Article lié (1)

Commentaire récent

“ cela va surtout contre le service publique des bibliothèques où l'accès illimité est gratuit et où le prêt, même si abonnement payant, coûte rarement 118.80€ par an au lecteur . Le public trouve... ” ca il y a 5 ans à 09 h 40
close

S’abonner à #La Lettre