Philippe Djian a rarement été adapté au cinéma. On se souvient du mythique 37°2, le matin, moins de Bleu comme l'enfer. Il revient sur les écrans avec son roman Impardonnables, grâce à André Téchiné. Le film a été sélectionné par la Quinzaine des réalisateurs cette année.

Téchiné ignorait tout de l'oeuvre de l'auteur. Après la lecture du roman - un producteur souhaitait qu'il l'adapte -, le réalisateur a compris les similitudes avec sa propre filmographie : multiplicité des histoires et des personnages, violence de la société, familles brisées par des passions... Mais si le livre se déroulait au Pays Basque, où Téchiné avait déjà tourné Hôtel des Amériques il y a trente ans, le film a pour cadre Venise. André Dussollier joue Francis, écrivain angoissé et père indifférent, aux côtés de Carole Bouquet dans le rôle de sa compagne très indépendante et de Mélanie Thierry dans celui de sa fille fugueuse.

Impardonnables est paru en 2009 chez Gallimard, l'année suivante en audiolivre - lu par le comédien Jean-François Stévenin - dans la collection «Ecoutez lire» et en poche chez Folio. Il est aussi disponible en format numérique, en version PDF et EPUB sur Eden Livres.

Le roman avait reçu le prix Jean-Freustié.

16.08 2011

Auteur cité

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités