Il l'a écrit | Livres Hebdo

PATRICK CHESNAIS - Photo AURELIEN FAIDY

« On pénètre dans une petite salle où il est exposé, derrière une vitre. Je reconnais mon fils Ferdinand. (...) Il est calme, apaisé, il dort. Les parfums ne font plus frissonner sa narine »,

relate l'acteur et réalisateur Patrick Chesnais dans La vie est belle, je me tue à vous le dire, qui parait le 23 janvier à L'Archipel. Douze ans après Il est où, Ferdinand ? (Michel Lafon), écrit pour faire le deuil de son fils, mort à 20 ans dans un accident de voiture, le comédien raconte dans ce journal de bord sa lente reconstruction, mais aussi, par instantanés, ses souvenirs d'enfance ou de tournage.

Thématiques

close

S’abonner à #La Lettre