Il l'a écrit

Il l'a écrit

« Quand on se trouve trop grand, gros, moche, malade, sous-payé, mal aimé, bête et méchant, avant d'en finir, peut-être vaut-il mieux se dire qu'on se trompe (au moins un peu). »

Par Pauline Leduc,
Créé le 24.08.2018 à 16h48,
Mis à jour le 30.08.2018 à 17h27

écrit Eric Antoine dans Magic optimystic (Robert Laffont, 31 octobre), petit traité « d'éternelle joie de vivre », illustré par Walter Glassof. Le magicien-humoriste, grand habitué des plateaux télévisés, y livre avec un humour décalé les clés d'une « pensée magique » sur laquelle chacun pourra s'appuyer pour tenir à distance les épreuves ou le chagrin.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités