Frédéric Boyer nommé P-DG de P.O.L | Livres Hebdo

Par Pauline Leduc, le 13.02.2018 à 11h21 (mis à jour le 13.02.2018 à 12h00) Edition

Frédéric Boyer nommé P-DG de P.O.L

Frédéric Boyer - Photo OLIVIER DION

Antoine Gallimard a annoncé la nomination de l'ancien directeur éditorial de Bayard à la tête de la filiale de Madrigall à compter de mai 2018.

Frédéric Boyer prend la relève de Paul Otchakovsky-Laurens décédé dans un accident de voiture le 2 janvier, comme P-DG des éditions P.O.L. La rumeur qui circulait depuis quelques semaines sur l'identité du successeur de l'éditeur et fondateur de la maison littéraire, vient d'être confirmée dans un communiqué transmis à Livres Hebdo par Antoine Gallimard, P-DG du groupe Madrigall qui détient 87% du capital de P.O.L.

"Auteur pour la maison P.O.L. et proche de son fondateur Paul Otchakowsky-Laurens, Frédéric Boyer prendra la présidence des Editions P.O.L, à compter du mois de mai 2018" , écrit Antoine Gallimard dans son communiqué. 
 
D'ici l'arrivée de Frédéric Boyer, la direction de P.O.L continuera d'être assurée par intérim par le directeur général de Madrigall, Mathieu Cosson, et par l'écrivain Dominique Fourcade, président d'honneur. “La direction du groupe adresse ses amitiés et ses remerciements à Dominique Fourcade et Jean-Paul Hirsch qui œuvrent au quotidien dans les circonstances difficiles que traverse la maison, en continuité de ce que Paul Otchakowsky-Laurens avait entrepris et dans l'attente de l'arrivée de Fréderic Boyer ”, salue Antoine Gallimard.


Un fidèle de P.O.L
 
Paul Otchakovsky-Laurens et Frédéric Boyer
 au moment de la rentrée littéraire 2017 de l'éditeur P.O.L à la galerie EOF 15, rue St Fiacre
 à Paris en juin dernier. - Photo OLIVIER DION
Jusqu'alors directeur éditorial chez Bayard, – où il a publié en 2016, Bible : les récits fondateurs – Frédéric Boyer est aussi traducteur et auteur. C'est chez P.O.L qu'il construit depuis plus de 25 ans la quasi-intégralité de son œuvre, soit une trentaine d'essais, romans ou poèmes. Prix du Livre Inter en 1993 pour son roman Des Choses idiotes et douces, il a aussi reçu le Prix Jules Janin de l'Académie française pour sa nouvelle traduction des Confessions de saint Augustin ( Les aveux, P.O.L, 2008). C'est chez P.O.L qu'il publiera ainsi son prochain recueil de poèsie, Peut-être pas immortelle (5 avril), dans lequel il rend hommage à sa compagne, la psychanalyste Anne Dufourmantelle, disparue accidentellement à Ramatuelle l'été dernier. 

Frédéric Boyer a par ailleurs été conseiller littéraire de l'opération « Francfort en français », en 2017.

Un hommage émouvant

Au fil des années, sa collaboration avec son éditeur avait donné naissance à une solide amitié entre Paul Otchakovsky-Laurens et Frédéric Boyer. Ce dernier a d'ailleurs exprimé son émotion à l'annonce du décès de l'éditeur dans un entretien puis une tribune publiée dans le quotidien La Croix. " Paul Otchakovsky-Laurens (1944-2018) était mon éditeur depuis près de trente ans. Je l'aimais comme on aime une personne dont la confiance déraisonnable m'a aidé à devenir un homme, juste un homme”, écrivait-il, le 11 janvier, en conclusion de son hommage. 
close

S’abonner à #La Lettre