Francophonie sélective | Livres Hebdo

On croyait le choix de Tunis pour accueillir, les 24 et 25 septembre prochains en marge du sommet de la francophonie, les Etats généraux du livre en langue française, guidé par une volonté de souligner la multipolarité de la francophonie du XXIe siècle. On peut se demander aujourd'hui s'il ne procède pas plutôt d'une mesure de précaution pour s'assurer qu'aucun participant à cette rencontre voulue

Lire la suite (1 600 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article

Thématiques

Auteurs cités (2)

close

S’abonner à #La Lettre