Livre Paris

François Hollande, l'inauguration tranquille

Photo OLIVIER DION

François Hollande, l'inauguration tranquille

Le président de la République a passé près de deux heures, mercredi 16 mars, à inaugurer le salon Livre Paris, saluant les éditeurs français et étrangers présents en compagnie de la ministre de la Culture et rallongeant même un parcours très encadré.

J’achète l’article 1.50 €

Par Marine Durand,
Créé le 16.03.2016 à 22h29,
Mis à jour le 17.03.2016 à 10h16

S'il avait laissé à Fleur Pellerin en 2015 le soin d'inaugurer le Salon du livre de Paris, François Hollande a choisi de se livrer lui même à l'exercice mercredi 16 mars, accompagné de sa nouvelle ministre de la Culture et de la Communication, Audrey Azoulay. Emmené par le président du SNE Vincent Montagne, mais sans la commissaire de Livre Paris, Laurence Paul-Keller, souffrante, le président de la République a parcouru les allées de la Porte de Versailles pendant près de deux heures, saluant de nombreux éditeurs français et étrangers, sans oublier toutefois de se prêter au jeu des selfies avec les curieux suivant le cortège des journalistes.

Après avoir félicité la présidente de Belin pour "Mondes anciens", sa collection d'histoire en 14 volumes, François Hollande a pris le temps d'échanger un mot avec Mathias Enard, lauréat du Goncourt grâce à Boussole, sur le stand d'Actes Sud, avant de promettre d'aller voir le film Demain actuellement en salles et tiré d'un livre du co-réalisateur Cyril Dion, et de filer vers le stand du Seuil serrer la main d'Olivier Bétourné.

Attentif aux mondes arabes

Du stand de Constantine, capitale arabe de la Culture 2015, à celui de la Tunisie, le chef de l'Etat, Audrey Azoulay et Constance Rivière, la nouvelle conseillère chargée de la Culture à l'Elysée, ont pris du temps auprès des exposants du monde arabe, pressant pourtant le pas en passant devant l'espace dévolu à l'Arabie saoudite. S'arrêtant chez Plon-Perrin le temps de louer le titre La fin des empires, François Hollande a rendu visite au bus fourni par la RATP pour l'initiative le Labo des histoires, qui organise pendant tout le salon des ateliers d'écriture gratuits et ouverts à tous dès 7 ans. Arnaud Nourry et Laurent Laffont sur le stand Lattès, Gilles Haéri et Antoine Gallimard chez Madrigall : le président de la République n'a pas oublié de saluer les patrons de l'édition, enchaînant notamment son tour du propriétaire par les éditeurs de BD, Dargaud, Glénat et Delcourt

Alors que son itinéraire devait s'achever sur le stand du CNL, et tandis que sa ministre quittait les lieux, François Hollande, appréciant visiblement l'exercice, s'est lancé dans un nouveau tour du salon Livre Paris, afin d'aller saluer les éditeurs du corner québécois, ceux de la région Aquitaine ou encore l'éditeur de poésie Le Castor Astral. Enfin, dans le contexte actuel, c'est assez logiquement par un arrêt sur le stand du ministère de la Défense que s'est achevé le parcours du président, qui a quitté les lieux aux alentours de 20h30. Plusieurs membres du gouvernement devraient lui succéder jusqu'au 20 mars, date de clôture de Livre Paris.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités