Fleur Pellerin réagit face aux annulations de festivals | Livres Hebdo

Par Pierre Georges, avec Afp, le 28.05.2015 à 14h46 (mis à jour le 28.05.2015 à 16h11) - 4 commentaires Culture

Fleur Pellerin réagit face aux annulations de festivals

Fleur Pellerin - Photo PHOTO OLIVIER DION

Alors qu'une centaine de festivals à travers la France ont été supprimés ou annulés en raison de coupes budgétaires opérés par les pouvoirs publics, la ministre de la Culture Fleur Pellerin va désigner une "personnalité" chargée de "trouver des solutions". 

La ministre de la Culture Fleur Pellerin va désigner une "personnalité" chargée de "trouver des solutions" pour les festivals en difficulté. "Je désignerai très prochainement une personnalité qualifiée qui aura pour charge de faire le tour des collectivités locales et de veiller, pour les festivals, à ce que nous puissions, au cas par cas, trouver des solutions", a déclaré Fleur Pellerin, mercredi 27 mai, à l'Assemblée nationale, en réponse à une question du député Guénhaël Huet (UMP) sur le budget de la culture.

Selon un recensement à la date du 8 mai sous forme de "cartocrise" élaborée par une médiatrice culturelle dans le Nord, Emeline Jersol, 195 festivals, structures et associations ont été supprimés ou annulés depuis mars 2014. Dix manifestations liées à la littérature et à l'art de la parole étaient concernées jusqu'à alors, dont Les Voix de la Méditerranée à Lodève, Les Allées du livre à Béziers, le Festival Auteur(e)s à jouer à Joué lès Tours ou le Festival du conte de Fumay.

Ci-dessous, les festivals annulés et les structures fermées recensés dans divers domaines culturels. 
 


Le 15 mars dernier, à la suite d'un article publié par Le Parisien sur les annulations de festivals, la ministre avait déjà indiqué son souhait d'investir dans la culture : "Investir dans la culture aujourd'hui, dans les projets artistiques comme dans les festivals, c'est investir dans la vitalité et la créativité de demain, accessibles à tous nos concitoyens, à notre jeunesse ;  c'est aussi investir dans le développement économique de nos villes et de nos régions."

Elle ajoutait : "Le Premier ministre a annoncé la préservation du budget consacré à la culture pour 2015 et son augmentation en 2016, alors même que l'Etat réalisera 50 milliards d'économies sur la même période."

Commentaire récent

“ Chère Fleur Pellerin, J'espère que ce ne sera pas non plus le dernier Marché de la Poésie, Place Saint-Sulpice, ce week-end notamment, à Paris ? La poésie... ” F-X il y a 5 ans à 10 h 35
close

S’abonner à #La Lettre