Etats-Unis: moins de livres français traduits en 2017 | Livres Hebdo

Par Cécilia Lacour, le 19.12.2016 à 16h31 (mis à jour le 19.12.2016 à 17h00) Traduction

Etats-Unis: moins de livres français traduits en 2017

L'ambassade de France aux Etats-Unis a publié une liste provisoire des ouvrages français qui seront traduits sur le marché américain en 2017.

Une première liste des 426 ouvrages français qui seront traduits sur le marché américain en 2017 a été dévoilée par le département littérature de l’ambassade de France aux Etats-Unis, le 13 décembre, sur le site internet frenchculture.org.
 
En 2017, les essais restent le genre le plus représenté avec 178 titres traduits aux Etats-Unis, une tendance à la hausse depuis 2013. Le domaine de la philosophie occupe la première place des attentes des lecteurs américains. Des auteurs tels qu’Alain Badiou (La vraie vie, Fayard) chez Polity Press, Roland Barthes (Album, Le Seuil) chez Columbia University Press ou Pierre Bourdieu (Le Déracinement, Editions de minuit, et Manet : une révolution symbolique, Le Seuil) chez Polity Press, verront leurs ouvrages traduits vers l’anglais l’année prochaine.
 
Des livres sur les attentats en France

Les ouvrages qui tentent d’analyser et de comprendre les attentats de 2015 et 2016 seront également présents dans les librairies américaines avec les titres d’Alain Bertho (Les enfants du chaos, La Découverte) chez Verso Books, Gilles Kepel (Terreur dans l’Hexagone, Gallimard) chez Princeton University Press, Gérôme Truc (Sociologie des attentats, PUF) chez Polity ou encore le livre de Maryse Wolonski (Chérie, je vais à Charlie, Le Seuil) chez Atria Books.
 
Au rayon fiction, 118 livres seront traduits du français en 2017. Parmi eux, quelques classiques mais surtout des romans contemporains comme Checkpoint (Gallimard) de Jean-Christophe Rufin chez Europa Editions ou encore D’après une histoire vraie (JC Lattès) de Delphine de Vigan, prix Renaudot 2015 et Prix Goncourt des lycéens 2015 dont une adaptation au cinéma est prévu pour 2018, traduit chez Bloomsbury. Les best-sellers de l'an dernier comme les romans de David Foenkinos (Charlotte), Laurent Binet (La septième fonction du langage), Emmanuel Carrère (Le Royaume), Tatiana de Rosnay (Manderley for ever), Mathias Enard (Boussole, Goncourt 2015) et Fred Vargas (Temps glaciaires) seront dans les catalogues des éditeurs américains.
 
Les bandes dessinées et les ouvrages jeunesses ne sont pas en reste avec respectivement 78 et 40 titres traduits en 2017 pour le marché américain, dont ceux de Pénélope Bagieu, Guy Delisle, Lewis Trondheim et Zep.
 
Avec ses 426 titres prévus, l’année 2017 enregistre une baisse provisoire de 19,8 % des livres traduits aux Etats-Unis par rapport au cru record de 2016 et ses 531 ouvrages. Il faudra toutefois attendre la publication des derniers chiffres officiels pour confirmer cette tendance. 
close

S’abonner à #La Lettre