Etats-Unis : les traductions ont baissé en 2018 | Livres Hebdo

Par Alexiane Guchereau, avec Publishers Weekly, le 04.03.2019 à 19h43 (mis à jour le 05.03.2019 à 10h35) Bilan 2018

Etats-Unis : les traductions ont baissé en 2018

Le nombre de titres traduits du Français publiés aux Etats-Unis en 2018 a diminué selon la base de données de Publishers Weekly.
 
 

Publishers Weekly a noté une baisse du nombre de traductions publiées aux Etats-Unis en 2018.

Avec 97 titres traduits en 2018, le français est la seconde langue la plus fréquemment traduite aux États-Unis, devancée désormais par les livres en langue espagnole (101 titres). L’allemand occupe le troisième rang avec 53 ouvrages traduits. Ce trio n'a pas changé depuis 2008. Derrière suivent le japonais (47), l'italien (33), le norvégien (23), le chinois (22), le suédois (21), le russe (19), et l'arabe (18).
 
Toujours selon les chiffres de notre confrère amériain, 2018 a été la seconde année consécutive où le nombre total de nouvelles traductions parues aux USA a baissé, après 11 ans de croissance générale sur le marché. De 369 titres traduits parus sur le marché américain en 2008, le chiffre est passé à 666 titres en 2016, puis 650 en 2017.

En 2018, les 609 traductions de poésies (114) et de fictions (495) traduites et publiées ont donc connu une baisse de 8,5% par rapport à 2016. Cependant, Publishers Weekly admet que "les statistiques de production ne sont pas un bon indicateur de ce sous-ensemble de la santé du monde de l’édition"
 
2018,  "une excellente année" malgré tout
 
Néanmoins selon plusieurs autres indicateurs , 2018 est restée "une excellente année" pour la littérature en matière de traduction avec, notamment la remise du premier prix de traduction du National Book foundation pour l’Emissaire de Yoko Tawada et traduit du japonais par Margaret Mitsutani et l’adaptation HBO du best-seller L'amie prodigieuse d’Elena Ferrante, traduit de l’italien par Ann Goldstein.

Les professionnels du secteur de l’édition voient également une augmentation de l’intérêt pour la littérature internationale chez les libraires qui "ont été les premiers à se réjouir de voir paraître des récits traduits". Le  "succès" de la littérature traduite aux Etats-Unis pourrait également être expliqué par l’élection présidentielle de 2016, qui a amené les lecteurs "à regarder au-delà du schéma traditionnel blanc-américain", notamment en quête de nouvelles perspectives et d’idées dans la littérature internationale.

Enfin, signalons que AmazonCrossing a traduit plus de titres que n'importe quel éditeur avec 41 ouvrages étrangers. Plus généralement, les éditeurs indépendants, associatif et en ligne représentent 86% des traductions (contre 14% pour les cinq éditeurs majeurs).
 
close

S’abonner à #La Lettre