Doris Lessing lègue sa bibliothèque au Zimbabwe | Livres Hebdo

Par Souen Léger, avec The Guardian, le 27.08.2014 à 17h39 (mis à jour le 27.08.2014 à 18h00) Afrique

Doris Lessing lègue sa bibliothèque au Zimbabwe

Doris Lessing à l'annonce du prix Nobel - Photo DR

La lauréate du prix Nobel de littérature 2007, décédée l’an dernier, a fait don de ses livres au pays où elle vécut durant vingt-cinq ans.

Pour Doris Lessing, les habitants du Zimbabwe étaient “les lecteurs les plus passionnés du monde”. L’auteure britannique, prix Nobel de littérature en 2007, décédée en novembre 2013, avait vécu un quart de siècle dans ce pays, auquel elle vient de faire un cadeau posthume, rapporte The Guardian : plus de 3000 livres de sa collection personnelle vont être donnés à la plus grande bibliothèque publique du Zimbabwe, située à Harare, la capitale. Le legs comprend des biographies, des classiques, de la poésie et de la fiction.
 
Un geste accueilli avec joie par les services publics, minés par des années de sous-financement. Faute de budget, la plupart des bibliothèques du Zimbabwe ne peuvent acheter de nouveaux livres. Bernard Manyenyeni, le maire de Harare, a salué ce “geste magnifique” prouvant que l’écrivaine avait “emporté son amour pour ce pays par-delà la mort”.
 
Au début du mois d’août, une équipe de HarperCollins, la maison d’édition de Doris Lessing, ainsi que des membres de l’association Book Aid International, ont passé une journée entière dans la maison londonienne de l’auteure. “Il y avait des livres partout”, ont-ils décrit, dans chaque pièce, dans les couloirs, sous les escaliers.
 
Née à Téhéran en 1919, Doris Lessing avait suivi ses parents en Rhodésie du Sud – l’ancien nom du Zimbabwe – à l'âge de 6 ans, et y était restée jusqu’en 1949. Partie vivre à Londres, elle y était retournée en 1956 mais avait été déclarée “immigrante illégale” après qu’elle se fut exprimée sur la minorité blanche au pouvoir. Elle sera autorisée à y retourner dans les années 1980.
close

S’abonner à #La Lettre