Crise sanitaire

Distribution : les offices de novembre maintenus, sauf chez MDS

Chaîne de préparation des commandes, à Dourdan, dans l'entrepôt MDS - Photo DR.

Distribution : les offices de novembre maintenus, sauf chez MDS

A l'exception de Media-Diffusion, l'ensemble des leaders de la diffusion-distribution de livres en France indiquent qu'ils continueront de produire normalement ces prochaines semaines, malgré le confinement et la fermeture des libraires. D'une part les sites de e-commerce sont toujours ouverts, d'autre part, le "click & collect" est un succès pour les libraires.

J’achète l’article 1.50 €

Par Pierre Georges,
Créé le 05.11.2020 à 19h51,
Mis à jour le 06.11.2020 à 12h27

Pour les grands distributeurs de livres en France, pas question de ralentir le rythme alors que pointent à l'horizon les fêtes de fin d'année. Et ce, malgré la période de confinement qui s'est ouverte la semaine dernière en France et malgré la fermeture des librairies du pays ainsi que des rayons livres des grandes surfaces et grandes enseignes culturelles. 

Seul Media-Diffusion fait figure d'exception en prenant la décision d’envoyer son dernier office cette semaine, contenant des titres qui paraissent vendredi 6 novembre. A partir de la semaine prochaine, les prochains offices seront gelés, même s'il y a énormément d’enjeux sur la fin de l’année pour le distributeur, notamment sur des titres BD et jeunesse. « Pour l’instant, nous retenons les prochains offices car nous avons face à nous des points de ventes fermés, extrêmement divisés. Dans des conditions aussi mauvaises, nous ne voulons pas envoyer des livres qui ne seront pas acceptés, nous pensons aussi à la santé de nos éditeurs », justifie Stéphane Aznar, directeur général. « Nous sommes donc dans une dynamique d’agilité qui nous permettra de réagir dès que la situation se débloquera. Nous sommes suspendus à la décision de réouverture des librairies », ajoute-t-il.

Mais du côté de tous les autres grands noms de la fabrication et diffusion de livres en France, les activités sont maintenues. C’est le cas d’Interforum pour qui les prochains offices « ne sont pas gelés pour l’instant », et du groupe Hachette qui nous indique que tout est maintenu « à la demande des libraires ». « On continue de livrer ne serait-ce que pour Amazon et fnac.com », nous glisse-t-on en interne. « A ce stade, aucun changement n’est prévu dans nos offices », confirme aussi David Gobert, à la tête de Dilisco, filiale d’Albin Michel.

« Nous maintenons les offices des prochaines semaines vers l’ensemble de nos clients. Les librairies confirment vouloir les recevoir, les initiatives de click and collect semble fonctionner, certains libraires nous indiquent maintenir 40% de chiffre d’affaires cette semaine », précise de son côté Dominique Wettstein, à la tête de la distribution de Madrigall (Union distribution et Sodis). Les trois derniers offices de l’année seront ainsi assurés. « Aux librairies, il faut ajouter évidemment les centrales types Fnac et Amazon. Nous ne changeons pas par conséquent de stratégie », rappelle lui aussi le directeur général.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités