Décès de l’écrivaine Shirley Hazzard | Livres Hebdo

Par Amélie Boutet, le 14.12.2016 à 17h20 (mis à jour le 14.12.2016 à 18h00) Disparition

Décès de l’écrivaine Shirley Hazzard

Shirley Hazzard. - Photo CHRISTOPHER PETERSON/CC BY-SA 3.0

L’auteure australienne éditée chez Gallimard s’est éteinte mardi 13 décembre à l’âge de 85 ans.

L’écrivaine et essayiste australienne Shirley Hazzard, qui s’est fait connaître par son roman Le passage de Vénus (Gallimard, 2007), paru sous le titre original The Transit of Venus, est décédée le mardi 13 décembre, dans sa maison new yorkaise à Manhattan, à l’âge de 85 ans. Elle était régulièrement comparée à l’américain Henri James pour le raffinement de son écriture, son goût du détail et de l’introspection.

Née le 30 janvier 1931 en Australie d’une mère écossaise et d’un père gallois, Shirley Hazzard quitta son pays en 1947 pour Honk Kong, puis pour l’Italie et la Nouvelle-Zélande, avant de s’installer à New York et de devenir citoyenne américaine en 1970.

Trois romans traduits chez Gallimard

Dix ans plus tard, son roman The Transit of Venus connut un grand succès. Paru en 2007 chez Gallimard et en 2009 chez Folio pour le format poche, Le passage de Vénus, traduit de l'anglais par Claude Demanuelli, retrace les vies de deux orphelines australiennes, Caroline et Grace Bell, qui s’expatrient en Angleterre. Le roman remporta en 1980 le prix National Book Critics Circle, qui récompense les meilleurs livres et revues parus dans l’année. Le roman avait été sélectionné par le Femina en 2007.

En 2003, Shirley Hazzard fut couronnée par le National Book Award dans la catégorie fiction pour The Great Fire, et par le prix Australian Miles Franklin. L'intrigue du roman Le grand incendie, paru chez Gallimard dans une traduction de Claire Céra en 2005, se déroule en 1947. L'Angleterre est en ruine, la Chine attend la victoire de Mao, le Japon est hanté par ses crimes de guerre et par Hiroshima. Entre ces trois pays, navigue Aldred Leith, sinologue, fils d'un romancier célèbre, héros blessé au combat. Comme tous ses contemporains, il oscille entre euphorie et désillusion et cherche quel sens donner à cette vie qu'il a failli perdre.

The Bay of Noon (1970) est le dernier roman de Shirley Hazzard à avoir été traduit par Claude Demanuelli et publié sous le titre La baie de midi par Gallimard en 2010.

Avec la mort de l'écrivaine et réalisatrice Anne Deveson le 12 décembre à l’âge de 86 ans, de sa fille Georgia Blain, romancière, journaliste et biographe, le 9 décembre, et le décès de Shirley Hazzard, le monde de la littérature australienne porte le deuil depuis une semaine.

Sur les mêmes thèmes (2 articles)

close

S’abonner à #La Lettre