Décès de José Manuel Lara, président du groupe Planeta, propriétaire d'Editis | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, avec afp, le 01.02.2015 à 11h01 (mis à jour le 01.02.2015 à 12h00) Disparition

Décès de José Manuel Lara, président du groupe Planeta, propriétaire d'Editis

José Manuel Lara était à la tête du huitième groupe éditorial dans le monde.

Le président du groupe d'édition espagnol Planeta, José Manuel Lara, qui possède le groupe français Editis, est décédé des suites d'une longue maladie qu'il combattait depuis trois ans samedi 31 janvier 2015 à l'âge de 68 ans à Barcelone, a annoncé le groupe dans un communiqué.

José Manuel Lara a pu être comparé au magnat australien Rupert Murdoch en acquérant au fil des années des maisons d'édition, des journaux, des chaînes de radio et de télévision, des sociétés de productions et de distribution dans le cinéma, transformant ainsi l'entreprise familiale fondée par son père en 1949 en un empire très présent en Amérique latine.

Un empire éditorial répartit dans 25 pays

"Je veux être comme Hachette", déclarait-il dans les années 1970 après avoir commencé sa carrière professionnelle en 1963 à la librairie Larousse à Paris. Planeta est aujourd'hui leader en Espagne et en Amérique latine et deuxième groupe éditorial sur le marché français. Implanté dans 25 pays, il est le huitième groupe au niveau mondial, selon le dernier classement de Livres Hebdo paru en juin 2014, avec 1,56 milliard d'euros de chiffre d'affaires.

En mars 2009, le magnat espagnol a été nommé président de la maison d'édition française Editis  dont Planeta avait pris le contrôle dix mois auparavant à Wendel Investissements. Editis regroupe aujourd'hui une quarantaine de marques dont Robert Laffont, Place des éditeurs, Le Cherche Midi, La découverte, Sonatine, Univers Poche, Bordas et Nathan.

Opposé à l'indépendance de la Catalogne

Avec une centaine de maisons d'édition dans le monde hispanophone, y compris aux Etats-Unis, le groupe est présent dans toute l'Amérique latine et soutient chaque année près de 20 prix littéraires dans le monde. Planeta possède un catalogue comportant plus de 15 000 auteurs.

A la mort de son père en 2003, José Manuel Lara avait pris la présidence du groupe Planeta et Atresmedia qui inclut la chaîne de télévision Antena 3, la radio Onda Cero et le quotidien conservateur La Razon.

Passionné de football, il a été jusqu'en 2009 l'actionnaire principal de l'Espanyol Barcelone. Il a également créé la Fundación José Manuel Lara en 1992 dans le but de réaliser des activités de création, d’édition et de diffusion associées à des contenus culturels, d'accompagner des événements culturels et de promouvoir la lecture.

Il était un adversaire résolu de l'indépendance de la région de Barcelone où l'entreprise a son siège: "Si la Catalogne était indépendante, le groupe Planeta devrait s'en aller", avait-il menacé en 2012 quand le mouvement pro-indépendance prenait de l'essor.

close

S’abonner à #La Lettre