Décès de Colleen McCullough, auteure de "Les oiseaux se cachent pour mourir" | Livres Hebdo

Par Agathe Auproux, le 29.01.2015 à 15h40 (mis à jour le 29.01.2015 à 18h59) Disparition

Décès de Colleen McCullough, auteure de "Les oiseaux se cachent pour mourir"

Colleen McCullough

La romancière australienne Colleen McCullough, auteure du best-seller Les oiseaux se cachent pour mourir (1978, Belfond) est décédé jeudi 29 janvier à l’âge de 77 ans, a annoncé HarperCollins.

Colleen McCullough, célèbre écrivaine australienne, est morte  jeudi 29 janvier à l’hôpital de l’île de Norfolk. Son éditeur HarperCollins a annoncé son décès ce matin sur son compte Twitter. La romancière, auteure du best-seller Les oiseaux se cachent pour mourir (1978, Belfond), avait 77 ans.
 
Née en 1937 à Wellington, Collen McCullough s’est destinée à une carrière de scientifique avant de se consacrer à l’écriture. Spécialiste en neurosciences, elle a quitté son Australie natale pour aller exercer dans de grands hôpitaux londoniens. Elle a ensuite enseigné et poursuivi ses recherches aux Etats-Unis. Dix ans plus tard, en 1977, à l’âge de 40 ans, elle devient une auteure mondialement connue pour son deuxième roman, The Thorn Birds (Les oiseaux se cachent pour mourir).

Publié en France aux éditions Belfond en 1978, Les oiseaux... est un roman d’amour sur un jeune prêtre luttant entre son envie de vivre sa passion amoureuse et sa vie d’ecclésiastique. Vendu à près de 30 millions d’exemplaires à travers le monde, Les oiseaux se cachent pour mourir, disponible en format poche aux éditions Pocket, qui l'a réédité en 2011, s'est érigé en véritable phénomène culturel. Il fut adapté en série à la télévision, l'un des phénomènes cathodiques des années 80.

Belfond publie ensuite, en 1979, le premier roman de McCullough, Tim (1974), qui est transposé au cinéma cette année-là, avec Mel Gibson dans le rôle titre. Il sera de nouveau disponible en France en avril, réédité aux éditions Archipoche. Les éditions de L'Archipel annoncent par ailleurs la publication en juin prochain de son dernier roman, Les quatre filles du révérend Latimer.

L’œuvre de Colleen McCullough compte majoritairement des romans d’amour. Mais l’auteure australienne s’est également illustrée dans le roman historique (avec sa série de 7 volumes Les Maîtres de Rome aux éditions Belfond, Archipel, J’ai Lu) et le roman policier (avec sa série de 5 volumes Carmine Delmonico, dont les 3 premiers ont été publiés en France chez Archipel et Archipoche). 

Sur les mêmes thèmes (2 articles)

close

S’abonner à #La Lettre