Début de tournage pour "Quand sort la recluse" | Livres Hebdo

Par Léopoldine Leblanc, avec le film français, le 22.08.2018 à 13h23 (mis à jour le 22.08.2018 à 15h12) Adaptation

Début de tournage pour "Quand sort la recluse"

Fred Vargas - Photo MARCELLO CASAL/CC BY 3.0

La réalisatrice et scénariste Josée Dayan adapte le dernier roman de Fred Vargas. Avec Jean-Hugues Anglade dans le rôle principal du commissaire Jean-Baptiste Adamsberg, le tournage a démarré
lundi 20 août à Paris et s’achèvera le 3 octobre.

La réalisatrice Josée Dayan poursuit son travail d’adaptation des romans de Fred Vargas pour le petit écran avec Quand sort la recluse (Flammarion, 2017), dont le tournage a débuté lundi 20 août à Paris, a indiqué Le Film français. Il se poursuivra à Uzès et à Nîmes en Occitanie, puis en Camargue jusqu’au
3 octobre. Les deux épisodes de 90 min, coproduits par la réalisatrice (Passion Films) et Gaspard de Chavagnac (Bel Ombre Films), seront diffusés sur France 2.
 
Dans cette enquête, scénarisée par Emmanuel Carrère, le commissaire Jean-Baptiste Adamsberg suspecte une série de meurtres commis par le biais des morsures de la recluse brune, une araignée venimeuse. L’acteur Jean-Hugues Anglade y reprend le rôle du commissaire, accompagné au casting par Jacques Spiesser, Sylvie Testud, Elisabeth Depardieu, Corinne Masiero, Jérôme Kircher, Thierry Hancisse et Christian Vadim.
 
C’est la cinquième adaptation d’un roman de Fred Vargas menée par Josée Dayan, après Sous les vents de Neptune (2008), L’homme aux cercles bleus, L’homme à l’envers (2009) et Un lieu incertain (2010). Les enquêtes du comissaire Adamsberg ont été adaptées une fois au cinéma, en 2007, par Régis Wargner, avec Pars vite et reviens tard. La série compte actuellement neuf titres.
 
Le roman, paru chez Flammarion en mai 2017 et réédité en poche par J’ai lu en juin 2018, s’est inscrit durablement parmi les meilleures ventes. Tiré
à 280 000 exemplaires en grand format, il est entré directement en tête du top 20 GFK/Livres Hebdo, tous genres confondus, dès la semaine de sa sortie en librairie, puis a été réimprimé à 40 000 exemplaires. Au total, le grand format s'est vendu à plus de 400 000 exemplaires en 2017.
 
Au début de l’été, le tirage de la version poche avait déjà atteint 220 000 exemplaires, en parallèle de la réédition de neuf polars de l’auteure sous une nouvelle couverture par J’ai lu. Il est classé 16e meilleure vente tous formats confondus cette semaine.


 
close

S’abonner à #La Lettre