Numérique

De Yaoundé à Montréal, le livre audio francophone bouillonne

Les intervenants de la table ronde consacrée au livre audio organisée par l'association La plume de Paon

De Yaoundé à Montréal, le livre audio francophone bouillonne

L’association La plume de Paon organise les premières rencontres francophones du livre audio. La première table ronde dressait l’état des lieux de l’édition du livre audio francophone.

Par Pauline Gabinari,
Créé le 14.05.2021 à 18h02,
Mis à jour le 14.05.2021 à 22h53

Marché en pleine expansion, le livre audio francophone aborde une phase de consolidation dans ses projets comme dans son offre. A l’occasion des rencontres francophones du livre audio organisées par La plume de paon, cinq intervenants spécialistes du sujet et habitant aux quatre coins du monde ont réalisé un état des lieux de l’édition de livres audio dans leurs pays respectifs.  

France, une “situation réjouissante”

En France, le confinement a largement favorisé la progression du livre audio numérique. “On remarque depuis 4/5 ans une baisse de l'usage physique du livre audio grâce à l’utilisation du téléchargement”, explique Valérie Lévy-Soussan, P-DG d’Audiolib et présidente de la commission livre audio du Syndicat national de l'édition (SNE). Ces usages dynamiques offrent au support de lecture une progression de 12% du nombre d’auditeurs. Une situation que Valérie Lévy-Soussan estime “réjouissante” et pleine d’avenir : “ désormais on peut commencer à se comparer à d’autres marchés comme le livre numérique.”

 En Afrique subsaharienne, des “initiatives qui interpellent”

A l’instar du livre numérique, le livre audio pénètre difficilement le marché du livre en Afrique subsaharienne. Pour Ulrich Talla Wamba, directeur exécutif de l’Observatoire africain des professionnels de l'édition (OAPE), cette problématique résulte d’une réticence des éditeurs et des auteurs mais aussi d’un obstacle de fond autour de la formation des acteurs du livre. “Seul le Cameroun possède une école spécialisée dans les métiers du livre et de l’édition et ce n’est que récemment que cette école a intégré à sa formation le livre numérique”, remarque-t-il. Il relève des initiatives isolées “qui interpellent” comme Diasporas Noires (Sénégal), une maison d’édition qui propose des livres audios, Editions Lupeppo (Cameroun) dont des CD sont parfois ajoutés au livre papier ou encore le projet Kesho (République démocratique du Congo), un recueil de 13 histoires accompagné d’une version audio dont le support est une carte mémoire à sortie USB.  

 Des "compétences techniques à acquérir” au Québec

Entre l’offre américaine, canadienne et européenne, le livre audio québécois se bat pour faire émerger ses voix. Afin de devenir un foyer tout autant créateur que ses voisins, l'État a mis en place en 2019 des subventions que les éditeurs peuvent utiliser en faveur du livre audio. Depuis, le marché a pu se développer, mais reste émergent - “quand on vend plus d’une centaine de livres audio on est content !”, rappelle Sandra Felteau, consultante à l'Association nationale des éditeurs de livres du Québec (Anel). Il a cru de 700 % entre janvier 2020 et janvier 2021 et les prêts de livres audio en bibliothèques ont augmenté de 44% de 2018 à 2019. Un progrès qui reste bridé par des compétences techniques pas encore abouties pour Tania Massault, directrice commerciale aux Éditions Alto : “nous devons trouver des médias spécifiques au livre audio pour le promouvoir plus largement.” 

 En Belgique, un marché “un peu triste”

Sous l’emprise du voisin français”, le secteur du livre audio belge est “largement invisibilisé”, selon Benoît Dubois, directeur de l'Association des éditeurs belges (Adeb). Donnant pour exemple les seuls 3% de belges qui téléchargaient, fin 2019, leurs livres numériques en format audio, il estime le marché “un peu triste”. Les genres qui dominent le marché belge (BD, scolaire et juridique) s'avèrent peu adaptables en livre audio et le développement de ce support “coûte très cher”.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités