Edition

David Shelley, directeur d’Hachette UK, inquiet pour le marché du livre en 2021

David Shelley, directeur d’Hachette UK, inquiet pour le marché du livre en 2021

Dans une interview pour The Bookseller, l'actuel directeur général d'Hachette UK exprime son inquiétude pour l'avenir du livre en 2021. 

J’achète l’article 1.50 €

Par Thomas Faidherbe,
Créé le 18.11.2020 à 18h15,
Mis à jour le 18.11.2020 à 19h00

Le directeur d’Hachette UK, David Shelley a estimé que l’année 2021 pourrait être une année encore plus difficile pour le secteur du livre que 2020, dans une interview à The Bookseller, publiée le 16 novembre  dans le cadre du festival FutureBook 2020. 

"Comme nous l'avons vu au cours de l'année, nous avons eu un mars terrible, un avril pas très bon, puis mai a été bien meilleur, juin a été vraiment bon, et cela a continué à partir de là. Cela tient beaucoup à la durée d'attention des gens dans les premiers temps.” affirme David Shelley. En évoquant les possibles contrecoups économiques, il a exprimé sa préoccupation pour les mois à venir "même si notre entreprise se porte bien, des gens continuent de mourir."

L’actuel vice-président du conseil d'administration de l'association des éditeurs britanniques a souligné la capacité d'adaptation du commerce à maintenir la chaîne d'approvisionnement. Malgré la fermeture des grossistes Bertrams et Gardners, les entreprises ont réussi à développer leur offre en ligne et ont su fournir un travail "héroïque", encouragé par le fait que les acheteurs réguliers trouvent des moyens de se procurer leurs livres lorsque les librairies physiques sont fermées.

Comme d'autres éditeurs, Hachette UK a également dû apprendre à faciliter le travail d'équipe en télétravail grâce à l'utilisation de plateformes telles que Slack et Teams et à maintenir à distance toutes sortes d'autres relations professionnelles. Avec un investissement conséquent dans le centre Tim Hely Hutchinson, les clients ont ainsi pu bénéficier du système "goods-to-person", ce qui a réduit la quantité d'interactions humaines dans l'achat d'un livre.

Interrogé sur les résultats de son entreprise, David Shelley affirme avoir vécu une période compliquée, mais veut être optimiste, sans pour autant “se reposer sur ses lauriers ou penser que 2021 pourrait être la même année que cette année”.  Pour se préparer à 2021, David Shelley espère des améliorations, "tant sur le plan émotionnel que commercial" avec deux objectifs : retrouver un peu de joie tout en rendant la lecture plus accessible.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités