Colson Whitehead : « Les livres sont une arme de destruction majeure » | Livres Hebdo

Par Kerenn Elkaim, le 03.07.2020 (mis à jour le 10.07.2020 à 12h53) Entretien

Colson Whitehead : « Les livres sont une arme de destruction majeure »

Colson Whiteheard - Photo MADELINE WHITEHEAD/ALBIN MICHEL

Elu au palmarès des libraires, Livres Hebdo 2017, Colson Whitehead a décroché un deuxième Prix Pulitzer. Son roman Nickel Boys éclaire une triste actualité, en dénonçant le racisme aux Etats-Unis.

A l'heure où l'Amérique se déchire, la question raciale est à nouveau centrale. Un sujet épineux qui traverse toute l'histoire de ce pays. Encore faut-il oser la regarder en face. C'est ce que fait l'écrivain new-yorkais, Colson Whitehead. Deux Prix Pulitzer, un National Book Award, la couverture du Time ou les éloges d'Obama, rien ne lui résiste. Si Underground Railroad (Albin Michel, 2017) raviv

Lire la suite (6 180 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article
close

S’abonner à #La Lettre