CNL: un nouveau président pour la commission "Littérature jeunesse" | Livres Hebdo

Par Nicolas Turcev, le 24.09.2018 à 16h26 (mis à jour le 24.09.2018 à 17h00) Nomination

CNL: un nouveau président pour la commission "Littérature jeunesse"

L’auteur Timothée de Fombelle prend la tête de cet organisme consultatif du Centre national du livre.

Le Premier ministre Edouard Philippe a nommé lundi 24 septembre l’écrivain Timothée de Fombelle à la présidence de la commission "Littérature jeunesse" du Centre national du livre (CNL), sur une suggestion de son président Vincent Monadé. Il prend la succession de l’auteur de romans jeunesse Jean-Claude Mourlevat – lauréat du prix Sorcières 2000 pour L'enfant Océan (Pocket Jeunesse, 1999) et du prix Utopiales européen jeunesse 2011 pour Terrienne (Gallimard jeunesse, 2011) – qui occupait ce poste depuis trois ans.
 
Timothée de Fombelle a commencé sa carrière d’artiste comme dramaturge pour la troupe de théâtre étudiante "Bords de Scène" qu’il a fondée en 1990. Quelques années après avoir remporté le prix du Souffleur en 2002 pour la pièce Le Phare, il se tourne vers le roman jeunesse et connait un large succès avec Tobie Lolness (Gallimard jeunesse, 2006), l’aventure d’un jeune garçon curieux vivant dans un arbre.
 
Publiée en deux volumes et vendu à plus de 400000 exemplaires en France (estimations Gfk), ce récit a été traduit dans 29 langues et a reçu plusieurs récompenses, dont le grand prix de l’Imaginaire, le prix Sorcières ou le prix Saint-Exupéry. D’autres romans jeunesse suivront, parmi lesquels Vango (2010), choisi pour représenter la France sur la liste d’honneur de "l’International board on books for young people" (IBBY), Le livre de Perle (2014), gagnant du prix de la foire de Brive, ou plus récemment Gramercy Park (2018).
 
Fondée en 1983, la commission Littérature jeunesse, comme les 17 autres commissions du CNL, se réunit trois fois par an pour étudier les demandes de subventions des auteurs. Elle se charge de rendre un avis, purement consultatif, transmis au président de l’institution avant communiqué de la décision. La troisième session de délibération devrait ouvrir début octobre et durer trois semaines.
close

S’abonner à #La Lettre