Claire Darling et autres folies dans les salles | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 05.02.2019 à 15h03 (mis à jour le 06.02.2019 à 12h03) Cinéma

Claire Darling et autres folies dans les salles

Catherine Deneuve dans "La dernière folie de Claire Darling"

Catherine Deneuve qui débloque dans La dernière folie de Claire Darling affrontera au cinéma La favorite, Une intime conviction, My Beautiful Boy, Dragons 3 et Nicky Larson.

La dernière folie de Claire Darling est la première fiction de Julie Bertuccelli depuis L’arbre en 2010. Le film, qui sera dans les salles de cinéma le 6 février, est l’adaptation du roman de Lynda Rutledge, Le dernier vide-grenier de Faith Bass Darling.
 
Le livre a été publié en français en 2012 chez Jacqueline Chambon, traduit par Laure Manceau, puis en poche chez Babel en 2014. Cette version poche a été rééditée le 23 janvier, avec l’affiche du film en couverture.
 
Transposé en France, et de nos jours, loin du Texas de 1999, l’histoire est celle d’un premier jour de l'été, quand Claire Darling, qui débloque un peu, se réveille persuadée de vivre son dernier jour. Elle décide alors de vider sa maison et brade tout sans distinction, des lampes Tiffany à la pendule de collection. Les objets tant aimés se font l’écho de sa vie tragique et flamboyante. Un vide-grenier comme une dernière folie, qui fait revenir Marie, sa fille, qu’elle n’a pas vue depuis vingt ans.
 
A l’écran, c’est aussi la mère et fille que l’on retrouve avec Catherine Deneuve et Chiara Mastroianni.
 
 
Collectionneuse, Julie Berticcelli confie dans le dossier de presse qu’on lui a offert le livre : “J’ai plongé dans ce récit tant il offrait une transposition d’histoires et de thèmes qui me touchent : les rapports complexes entre mère et fille, les morts qui nous hantent, les objets et meubles qui nous envahissent et nous servent de mémoire de substitution, les mensonges, les secrets et non-dits de famille qui nous malmènent, la fin de vie qui nous guette, la mémoire qui nous construit, nous emprisonne et nous étouffe à la fois, et l’oubli qui nous attriste mais aussi nous libère et nous allège… »

 

Et aussi dans les salles...

Une folle couronnée. La Favorite. 10 fois nommé aux Oscars, ce chef-d’œuvre de cruauté et d’humour corrosif signé Yorgos Lanthimos (The Lobster) est un scénario original inspiré d’une histoire vraie : celle de la rivalité entre Abigail Masham et la Duchesse de Marlborough autour de la dernière reine d’Ecosse, Anne Stuart. Aucune des biographies de la reine éditées au Royaume-Uni n’est parue en France. Anne a été oubliée, contrairement à Marie, qui fera l’objet d’un film en salle le 27 février.
 
Une folie judiciaire. Une intime conviction est un film réalisé par Antoine Raimbault. Olivier Gourmet incarne l’avocat Eric Dupont-Moretti, qui doit défendre en appel l’époux de Suzanne Viguier, disparue ou tuée. Cette fiction est basée sur des faits (et un procès) réels. L’affaire Suzanne Viguier se retrouve dans trois ouvrages : L’affaire Jacques Viguier: l’engrenage infernal de Dominique Kabarrière (Alphée, 2010), Disparition d’une femme: l’affaire Viguier de Stéphane Durand-Souffland (L’Olivier, 2011) et Les 10 affaires criminelles qui ont marqué la France (1950-2010), document édité par Le Figaro et préfacé par Dupond-Moretti (2018).
 
La folie de la drogue. My Beautiful Boy. Où l’on retrouve Timothée Chalamet (Call Me By your Name) dans ce récit père-fils sur l’addiction, réalisé par le flamand Felix van Groeningen (Alabama Monroe). Le scénario est adapté de deux livres inédits en France, écrits par le père (Beautiful boy de Dabid Sheff, Houghton Mifflin) et le fils (Tweak : Growing Up on Methamphetamines, de Nic Sheff, Simon & Schuster).
 
Les fous volants. Dragons 3. Ce nouvel opus coloré, vif et romantique de la franchise DreamWorks nous replonge dans l’univers des Vikings et des dragons. Cette fois, la communauté doit défendre les créatures mythiques de chasseurs sans scrupules. Hachette Jeunesse a sorti en janvier plusieurs ouvrages en images pour les enfants et Glénat Jeunesse a publié un livre ludo-éducatif interactif pour vivre l’expérience en réalité augmentée.
 
Plus on est de fous… Nicky Larson. Philippe Lacheau (Alibi.com, Babysitter) adapte sous la forme d’une comédie française le manga de Tsukasa Hojo, City Hunter, 36 tomes initialement publiés en France chez J’ai lu. Désormais, 32 volumes sont disponibles chez Panini Comics, qui a arrêté la série en 2010. C’est la troisième adaptation de ce shonen pour le cinéma, même si c’est la série animée qui reste la plus connue.
close

S’abonner à #La Lettre