Chapitre : encore un peu de patience | Livres Hebdo

Par Cécile Charonnat, le 21.12.2013 à 10h36 (mis à jour le 21.12.2013 à 11h00) Librairies

Chapitre : encore un peu de patience

La librairie Chapitre à Chalon-sur-Saône

Les 23 candidats à la reprise de 19 librairies Chapitres ont été entendus aujourd’hui par le juge du tribunal de commerce de Paris, qui se prononcera au plus tard le 27 décembre.
 

Déposées le 12 décembre, détaillées le 19 en comité extraordinaire d’entreprise, les premières offres de rachat de 19 magasins Chapitre ont subi le 20 décembre un premier examen par le juge commissaire du tribunal de commerce de Paris.
 
A l’issue de l’audience, qui avait pour but de recevoir les 23 potentiels acquéreurs, de leur faire lever les conditions suspensives encore présentes dans leurs dossiers et d’obtenir une première garantie financière sous la forme d’un chèque de banque, le magistrat a prononcé un délibéré qui fixe au 27 décembre « au plus tard » le rendu des ordonnances de cessions. Une fois prononcées, elles devraient être effectives au 1er janvier.
 
« Les librairies concernées par cette première vague de cessions restent donc dans l’attente de ces décisions pour connaître leur futur repreneur », a tenu à préciser le président du réseau, Michel Rességuier, dans un communiqué publié dès la fin de l’audience.
 
Quelques magasins ont en effet fait l’objet de plusieurs candidatures, comme à Perpignan (deux dossiers) ou à Orléans, où l’offre de quatre salariés du magasin est venue s’ajouter à celle déposée par Albin Michel, qui s'est également positionné sur quatre autres librairies (Limoges, Besançon, Lorient et Julliard à Paris).
 
Selon plusieurs participants, l’audience s’est « plutôt bien passée » pour la plupart de dossiers.
 
Pour les fonds de commerce qui restent sans repreneurs ou les projets de cessions encore en cours de négociations, un second appel d’offres va s’ouvrir dans les jours qui viennent, qui prendra fin le 10 janvier. Il devrait notamment permettre, selon Michel Rességuier, de « purger les conditions suspensives de certains projets, toujours en attente. »
 
Dans tous les cas, l’activité se poursuit jusqu’au 7 janvier, date fixée lors de l’ouverture de la procédure de liquidation. Dès le lendemain, 8 janvier, le président de Chapitre demandera au juge une poursuite d’activité jusqu’au 31 janvier, valable à la fois pour les librairies et pour les salariés du siège.
close

S’abonner à #La Lettre