Roman/France 22 août Monica Sabolo

Le problème avec le réel, c'est que parfois il vacille. Il tremble un peu sur ses bases. Pour la littérature, ce n'est pas ce qu'il y a de pire, ça laisse un peu de place au lecteur. Dans la vie, c'est plus compliqué. Généralement, cela s'appelle l'adolescence. Dans les romans de Monica Sabolo, en tout cas ses derniers, l'admirable Crans-Montana ou Summer, (Lattès 2015 et 2017), les jeunes filles. 

Sabolo fait partie de ces romancières qui, selon la formule que Jean-Baptiste Harang dédia un jour à Modiano, n'écrivent pas toujours les mêmes livres, elles les poursuivent. Il en va ainsi de ce joliment indécis Eden, où en fait de changement elle change surtout d'éditeur, faisant son arrivée dans la « Blanche » de Gallimard. Pour le reste, on y retrouve cet univers qui l'a peu à peu imposée comme une manière de Laura Kasischke française. On songera également, à la lecture de cet opus, jusque dans son jeu avec le genre et l'étrange, à la formidable série de Jane Campion, Top of the lake.

Ce serait donc quelque part, au bout du bout du monde, plus ou moins de nos jours. Il y aurait une forêt, une petite ville, des garçons et surtout des filles, venus d'horizons divers. Il y aurait aussi de terribles agressions nés de la nuit, de la peur, de l'idée d'une faute initiale. Et puis il y aurait Nita, la narratrice, qui vient de là et ne sait que penser, avance à pas timides dans la fragilité des jours, du désir peut-être. Et puis, il y a Lucy, qui donne l'impression de ne faire que passer, fascine Nita et d'autres qui ne se l'avouent pas ; Lucy qui va disparaître pour ne réapparaître que des jours plus tard, au creux d'un arbre, nue et sanglante. Que s'est-il passé ? Que faut-il croire de ces légendes qui disent que parfois, au cœur de la nuit, des animaux sauvages s'en prennent aux humains ? Que savent les uns et les autres de la réalité de leurs cauchemars ? Quelle est la faute des pères ? Pourquoi manquent-ils tant ?

Ce pourrait être une fable, c'est un roman, qui porte haut les couleurs de la fiction et de la douleur. C'est toute la grâce renouvelée de Monica Sabolo que d'y croire encore. Jusqu'à satiété.

Monica Sabolo
Eden
Gallimard
Tirage: 35 000 ex.
Prix: 19,50 euros ; 288 p.
ISBN: 9782072863158





Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités