Meilleures ventes

Boualem Sansal rejoint le Top 20

Boualem Sansal. - Photo C. HÉLIE/GALLIMARD

Boualem Sansal rejoint le Top 20

Figurant dans les sélections pour les grands prix littéraires, 2084. La fin du monde s'installe aux côtés de D’après une histoire vraie, Un amour impossible et Le crime du comte Neville.

J’achète l’article 1.50 €

Par Claude Combet,
Créé le 23.09.2015 à 18h19,
Mis à jour le 23.09.2015 à 19h00

2084. La fin du monde de Boualem Sansal (Gallimard) fait son entrée, à la 18e place du Top 20 GFK/ Livres Hebdo des meilleures ventes, tous genres confondus, pour la semaine du 14 au 20 septembre. Il rejoint ainsi les autres titres de la rentrée littéraire déjà présents au palmarès: D’après une histoire vraie de Delphine de Vigan (Lattès, 6e), Un amour impossible de Christine Angot (Flammarion, 7e) et Le crime du comte Neville d’Amélie Nothomb (Albin Michel, 14e).

Pour 2084. La fin du monde, l’auteur a imaginé un peuple, en Abistan, soumis à un Dieu unique, vivant dans la foi sans se poser de questions, sous le joug d’un système de surveillance contrôlant les idées et éradiquant toute pensée personnelle. Le livre fait l’unanimité de la critique et figure dans les premières sélections des grands prix littéraires: Goncourt, Renaudot, Femina, Médicis et Flore. Il atteint un tirage de 93000 exemplaires depuis sa sortie le 20 août.

Parallèlement Le liseur du 6 h 27 de Jean-Paul Didierlaurent, en poche (Folio), arrive en 16e position. Premier roman de l’auteur, il a pour héros Guylain Vignolles, à la morne vie, dont le seul plaisir est de lire dans le RER de 6 h 27 les pages des livres qu’il a arrachées au pilon. Succès du Diable vauvert en grand format, vendu dans 27 pays et au cinéma, il fait un tabac chez Folio qui l’a déjà tiré à 150000 exemplaires.

Enfin, la dernière entrée de la semaine est celle de la BD, Murmures, 23e tome de la série aux zombies Walking Dead, de Robert Kirkman (Delcourt, tirage: 140000 volumes), à la 4e place.





Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités