Librairie

Face au projet de reprise de Clareton par la mairie de Béziers, une solution professionnelle est en cours d’élaboration. Pour sauver l’établissement placé en redressement judiciaire, la librairie des Sources, créée à Béziers il y a un an, entend déposer une offre en propre, et non, comme cela avait été évoqué, en partenariat avec la municipalité. Si le projet aboutit, la librairie des Sources (70 m2 de surface, 120 000 euros de CA) envisage de garder son local en le spécialisant dans la jeunesse tandis que Clareton (240 m2, 1,2 million d’euros de CA) poursuivrait sa vocation de généraliste (hors jeunesse). Pour ce faire, Thierry Poitou, codirecteur des Sources, mise toutefois sur le soutien des différentes instances du secteur. De son côté, le maire de Béziers, Robert Ménard, élu dans le cadre d’une alliance avec le Front national, se dit "ravi" de l’émergence d’une telle solution. "Si une offre émanant de professionnels est déposée, nous retirerons la nôtre car une mairie n’a pas vocation à être libraire. En revanche, si aucune offre n’est déposée, nous la maintiendrons pour éviter la fermeture de Clareton." Un scénario qui suscite toutefois des inquiétudes quant au maintien de l’indépendance de la librairie. Le suspense sera levé le 15 septembre, date butoir du dépôt des offres, et le tribunal de commerce devrait rendre sa décision le 24 septembre. C. N.


22.08 2014

Auteur cité

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités