Benoît Poelvoorde dévoile le programme de son Intime Festival | Livres Hebdo

Par Alexiane Guchereau, le 16.07.2019 à 16h06 (mis à jour le 16.07.2019 à 17h00) Manifestation

Benoît Poelvoorde dévoile le programme de son Intime Festival

Benoît Poelvoorde - Photo © DR

L'acteur Benoît Poelvoorde prévoit "une sélection littéraire singulière et personnelle" pour la septième édition de son Intime Festival. 

Le comédien belge Benoît Poelvoorde a dévoilé le programme de la septième édition de son Intime Festival qui se tiendra du 23 au 25 août au Théâtre de Namur. Le festival prévoit "une sélection littéraire singulière et personnelle" présentée à travers d'entretiens avec les auteurs ou de lectures par des personnalités du monde du cinéma.

En ouverture, l'acteur Niels Arestrup lira Un membre permanent de la famille de Russell Banks (Actes Sud, 2013). Trouble de Jeroen Olyslaegers (Stock, 2019) sera lu par Johan Leysen le lendemain, et un entretien est prévu par la suite.

Le Voyage en Belgique de Patrick Corillon (Robert Laffont, 2019) fera également l'objet d'un entretien avec l'auteur, animé par la journaliste Sophie Creuz. Le livre du jeune couple Capucine et Simon Johannin, auteurs de Nino dans la Nuit sera lu par les comédiens Alessandro Depascale et Emile Falk.

Un débat et des lectures

Le festival prévoit aussi d'inviter trois primo-romanciers dont Théo Casciani (Rétine, Pol, 2019) à débattre sur la possibilité ou non "d'apprendre à écrire". Ils partageront leur expérience et liront des extraits de leurs ouvrages. L'actrice Valérie Bonneton lira Fuki-no-tô de la nippo-québécoise Aki Shimazaki (Actes Sud, 2018) et Mariane Denicourt lira De pierre et d'os de Bérangère Cournut, en présence de l'auteure.

Pour le dernier jour du festival, les organisateurs prévoient la lecture de Tout ce que nous allons savoir de Donal Ryan (Albin Michel, 2019)  suivie d'une rencontre avec l'auteure. Florence Aubenas et sa mère Jacqueline s'exprimeront dans un grand entretien sur leur métier, le cinéma et la littérature avant de laisser Mathieu Amalric lire Le lambeau du journaliste Philippe Lançon (Gallimard, 2018), Prix Femina l'an dernier, et qui clôturera le festival.
 

Sur les mêmes thèmes (1 articles)

close

S’abonner à #La Lettre