Belmondo se raconte dans deux livres | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 31.10.2016 à 09h00 (mis à jour le 31.10.2016 à 09h00) Star

Belmondo se raconte dans deux livres

Jean-Paul Belmondo. - Photo FAYARD

Pour la première fois, "Bebel" se raconte dans ses Mémoires dans un beau-livre retraçant sa vie, tous deux édités chez Fayard. L'acteur accompagnera cette sortie par deux interviews exceptionnelles pour RTL et France Inter.

Les éditions Fayard vont publier cette semaine deux livres du comédien Jean-Paul Belmondo. La star française aurait mis cinq décennies pour accepter de se raconter.

Dans Mille vies valent mieux qu'une, ses Mémoires de 320 pages, il revient sur son enfance marquée par la guerre, sa mère courage, l’atelier de son père sculpteurs et leurs visites au Louvre, ses premières amours et sa rencontre surprenante avec Godard. De son service militaire en Algérie aux comptoirs de la rue Saint-Benoît où ils faisaient les quatre cents coups avec ses copains Jean-Pierre Marielle, Jean Rochefort, Michel Beaune, Pierre Vernier et Charles Gérard, de Sartre à Delon, "Bebel" livre "sa vie, ses rencontres, sa famille, ses amours, ses joies immenses et ses peines les plus grandes" selon les mots de son éditeur.

Par ailleurs, Fayard publie également un beau-livre, Belmondo par Belmondo, où l'acteur retrace sa vie professionnelle et privée à partir de photographies.

Plan média

Les premières bonnes feuilles de ses Mémoires sont parues dans Le Point du 27 octobre, qui n'a pas hésité à mettre l'acteur de Verneuil, Melville, De Broca, Resnais, Rappeneau, Lelouch et Truffaut sur sa couverture. Le plan média ne s'arrête pas là puisque RTL consacrera son émission "Laissez-vous tenter" (9h) à l'acteur le jeudi 3 novembre avec une interview fleuve du "Magnifique" par Yves Calvi, Bernard Lehut et Stéphane Boudscocq. Et le 7 novembre, l'acteur sera l'invité d'Augustin Trapenard sur France Inter dans "Boomerang" (9h10).

Jean-Paul Belmondo a déjà été l'objet de quelques biographies dont les plus récentes sont L'encyclopédie Belmondo de Guillaume Evin (Hugo et compagnie, 2013), Jean-Paul Belmondo, le magnifique de Sandro Cassati (City, 2012) et Belmondo de Philippe Durant (Robert Laffont, 2011).

L'acteur, qui n'a pas joué depuis 2009, a reçu un Lion d'or pour l'ensemble de sa carrière au dernier festival de Venise.
close

S’abonner à #La Lettre