Un premier roman, un jour

Barthélemy Théobald-Brosseau, "Le Regard de Gordon Brown" chez Joëlle Losfeld

Barthélémy Théobald-Brosseau - Photo C. HELIE

Barthélemy Théobald-Brosseau, "Le Regard de Gordon Brown" chez Joëlle Losfeld

Tous les jours pendant l'été, Livres Hebdo présente un premier roman de la rentrée littéraire. Aujourd'hui Le Regard de Gordon Brown, du jeune Barthélemy Théobald-Brosseau.
 

Par Pierre Georges,
Créé le 12.08.2015 à 15h04,
Mis à jour le 12.08.2015 à 16h00

"Il fallait nous voir tous les deux, élégants et charismatiques, arpenter à grands pas la longue rue pavée qui mène du vieux port au centre de Capri". Ainsi débute Le Regard de Gordon Brown, premier roman de Barthélemy Théobald-Brosseau, à paraître le 27 août aux éditions Joëlle Losfeld. 

Le jeune primo-romancier relate l'histoire d'André Milcar, fantasque étudiant en droit de 24 ans, Français vivant à Londres, amoureux de la belle Felicity Espinall et promis à un grand avenir professionel. Lors d'un voyage qui le mènera de Capri à Corfou, il va dérober dans une église une ancienne tapisserie qui exerce sur lui un extraordinaire pouvoir de fascination. De retour à Londres, André, obsédé par les scènes peintes sur la tapisserie, s'enferme instantanément chez lui pour l'observer, oubliant le monde autour de lui. 

Le regard de Gordon Brown est l'histoire d'une heureuse folie de jeunesse. Celle de l'obsession d'André, qui, laissant tout tomber, va aimer se perdre des mois durant dans la contemplation de cette vieille tapisserie.

En imaginant leurs vies hors du cadre, il finira par se lier avec les personnages peints, et vivre avec eux dans un monde imaginaire, drôle et parfois fantastique. On y croise Hector, Tim ou Lucian, dont les aventures extravagantes sont transposées dans un Londres contemporain guère épargné par le style vif et perspicace du jeune auteur. 

Barthélemy Théobald-Brosseau est né à Bordeaux en 1989. Il vit et travaille actuellement à Londres. 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités