Assemblée nationale : écrivains climatosensibles | Livres Hebdo

Par Michel Puche, le 16.10.2015 Assemblée nationale

Assemblée nationale : écrivains climatosensibles

Pierre Bergounioux : "Tout nous dit, nous crie que tout a subitement changé...". - Photo PATRICE NORMAND

Le 14 novembre. Trente et un écrivains, tout au long d’une journée (de 10 h 15 à 16 h 45), qui se relaieront à la tribune de l’Assemblée nationale, pour des discours inédits de 10 minutes chacun, et qui s’engageront ainsi pour le climat (1) : c’est le projet conçu par la Maison des écrivains et de la littérature (Mel), avec le soutien de la région Ile-de-France, à quelques jours de l’ouverture de la COP 21. De Pierre Bergounioux à Boualem Sansal, de Marie Desplechin à Carole Martinez, et de Philippe Claudel à Erri De Luca… Un livre-recueil de ces discours, Du souffle dans les mots : 30 écrivains s’engagent pour le climat, paraîtra le 15 novembre aux éditions Arthaud, sous la direction éditoriale de Valérie Dumeige. La coordination de l’ouvrage a été confiée à la journaliste Eliane Patriarca. Pour le poète Michel Deguy : "Contre l’évidence, nous voulons que ce ne soit pas si certain, que ce ne soit pas si grave, que ce ne soit pas si imminent." Selon Geneviève Brisac : "Pendant des décennies, nos dirigeants se sont inclinés devant les intérêts des puissantes multinationales de l’énergie et ils continueront, à moins qu’ils ne se rendent compte que ce n’est simplement plus possible." Agnès Desarthe aura, elle, ces mots : "Dans un monde où les neiges éternelles auront fondu, je suppose que l’univers cessera d’être en expansion." A la fin de cette journée, qui a reçu le label COP 21, Florence Delay lira un discours du comte de Buffon. Michel Puche

www.m-e-l.fr

(1) Entrée strictement sur réservation.

close

S’abonner à #La Lettre