proclamation

Alexandre Postel, lauréat du Prix du deuxième roman 2016

Alexandre Postel - Photo CATHERINE HÉLIE/GALLIMARD

Alexandre Postel, lauréat du Prix du deuxième roman 2016

L'association Lecture en Tête, à l'origine du Prix du deuxième roman, a choisi de primer L'ascendant, d'Alexandre Postel (Gallimard).

Par Marine Durand,
Créé le 01.02.2016 à 18h48,
Mis à jour le 01.02.2016 à 19h16

Le Prix littéraire du deuxième roman, organisé par l'association lavalloise Lecture en Tête, a été attribué, samedi 30 janvier, à Alexandre Postel pour L'ascendant, paru le 10 avril chez Gallimard.

Il a été préféré à La salle de Joël Baqué (P.O.L), La septième fonction du langage de Laurent Binet (Grasset), C'est dimanche et je n'y suis pour rien de Carole Fives (L'Arpenteur/Gallimard) et Venus d'ailleurs de Paola Pigani (Liana Lévi), les quatre autres ouvrages sélectionnés.

Dans L'ascendant, l'auteur se rend chez son père peu après son décès pour organiser ses obsèques, et découvre avec horreur une jeune femme enfermée dans sa cave. "De nombreux romans traitent de l'héritage mais il est rare que l'héritage prenne le visage de cet effroi. Cet effroi, le jury du prix l'a partagé", indique dans un communiqué le jury du Prix du deuxième roman, présidé cette année par Sorj Chalandon.

Le lauréat recevra sa récompense de 2000 euros des mains du président lors de la prochaine édition du Festival du premier roman et des littératures contemporaines de Laval, organisé par Lecture en Tête le 1er mai 2016.

Alexandre Postel est professeur de lettres. En 2013, il a publié son premier roman, Un homme effacé (Gallimard), Prix Goncourt du Premier Roman et Prix Landerneau cette même année.

Le Prix littéraire du deuxième roman a été créé en 2011 afin de mettre en valeur un écrivain repéré dès son premier roman par Lecture en Tête. L'an dernier, c'est la romancière Lucile Bordes qui avait été primée pour Décorama (Liana Levi).

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités