Les Goncourt couronnent le premier roman d'Alexandre Postel

Alexandre Postel

Les Goncourt couronnent le premier roman d'Alexandre Postel

Un homme effacé l'a remporté par sept voix sur dix.

Par Marie-Christine Imbault,
avec mci,
Créé le 05.03.2013 à 00h00,
Mis à jour le 05.03.2013 à 00h00

Le Goncourt du premier roman 2013 a été décerné à Alexandre Postel pour Un homme effacé (Gallimard) par sept voix contre trois à Sylvie Bocqui (Une saison, Arléa)

Sébastien Menestrier (Pendant les combats, Gallimard), Sophie Koltcha (La fille de l'air, Mercure de France) et Carole Allamand (La plume de l'ours, Stock) étaient également en lice.

Sorti en janvier, Un homme effacé a déjà reçu le prix Landerneau Découvertes. Il raconte l'histoire d'un professeur de philosophie dans une université cossue, Damien North, accusé de pédophilie. L'affaire fait scandale, d'autant qu'il est le petit-fils d'une grande figure politique du pays. Il clame son innocence, mais il est pris dans l'engrenage du soupçon.

L'an dernier, le Goncourt du premier roman avait été attribué à Ce qu'il advint du sauvage blanc de François Garde (Gallimard).

Lors de leur prochaine réunion, mardi 2 avril, les Goncourt établiront leur sélection pour le Goncourt de la nouvelle.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités