Alessandro Pignocchi: Zone franche | Livres Hebdo

Par Laurent Lemire, le 12.04.2019 (mis à jour le 12.04.2019 à 11h09) Avant-Portrait

Alessandro Pignocchi: Zone franche

Alessandro Pignocchi. - Photo OLIVIER DION

Alessandro Pignocchi est passé des sciences cognitives à l'ethnologie, et des Indiens Jivaros aux zadistes de Notre-Dame-des-Landes. Mais toujours en dessinant.

Il n'aime pas trop la police, le pouvoir en général et celui de l'argent en particulier. Cela se voit dans son regard bleu, métallique, qui observe un horizon qu'il souhaite atteignable. C'est son utopie à lui, ce rêve qu'il a vécu et qu'il ne cesse de dessiner avec la distance nécessaire. Car Alessandro Pignocchi ne manque pas d'humour. « C'est ce qui me plaît dans la BD, cette possibilité de des

Lire la suite (4 010 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article
close

S’abonner à #La Lettre