86 auteurs britanniques signent une tribune contre le Brexit | Livres Hebdo

Par Nicolas Turcev, le 22.05.2019 à 14h10 (mis à jour le 22.05.2019 à 19h06) Royaume-Uni

86 auteurs britanniques signent une tribune contre le Brexit

Neil Gaiman. - Photo AMANDA PALMER

Ecrivains et scénaristes redoutent une baisse de revenus et un rétrécissement du marché du livre liés à l’isolement du Royaume-Uni.

"Choisir le Brexit, c’est choisir de renoncer". 86 auteurs britanniques ont signé, mardi 21 mai, une tribune dans le Guardian contre la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne (UE). Ecrivains et scénaristes de télévision craignent un rétrécissement du marché, la baisse des exportations et de leurs revenus. Les auteurs de fantasy Neil Gaiman et Philip Pullman, le maître du roman d’espionnage John le Carré ou encore les romancières Sarah Hilary et Emma Newman font partie des signataires.
 
"L’export représente 60% des revenus du secteur de l’édition britannique, et 36% des copies physiques de livre vendues à l’étranger le sont en Europe, rappellent les signataires. Sans une idée claire de la forme que va prendre le Brexit, il est impossible de savoir exactement ce que nous allons perdre. Un dixième, un cinquième, un tiers de notre gagne-pain ?"
 
Les auteurs avertissent également de l’exclusion possible des scénaristes britanniques des productions audiovisuelles européennes financées par des fonds communautaires. Un scénario du pire qui serait en réalité déjà en train de se dérouler, alors que "des entreprises, des Etats-Unis et d’ailleurs, se préparent pour le Brexit. Et cela ne concerne pas que des auteurs, mais la totalité des équipes de tournage".

"Nous choisissons l'Europe"
 
"A quoi allons-nous choisir de renoncer ?", se demandent les signataires, qui dressent le bilan des dommages déjà imputés au Brexit, comme la perte de centaines d'emplois dans le nord-est du pays et le départ de plusieurs grandes entreprises qui ont relocalisé leur siège social sur le continent. "Nous choisissons un meilleur environnement, une meilleure protection sociale, une meilleure alimentation, de plus gros marchés, plus de travail. Nous choisissons l’Europe," concluent les auteurs.
 
La publication de cette tribune intervient le jour où la Première ministre Theresa May a présenté une nouvelle version de l’accord de sortie qu’elle soumettra début juin aux députés britanniques, après trois refus de leur part pour avaliser le texte original négocié avec l’UE. Cette dernière mouture du document prévoit la possibilité d’organiser un second référendum en cas de vote favorable des membres du Parlement.

Sur les mêmes thèmes (1 articles)

close

S’abonner à #La Lettre