524 romans pour la rentrée littéraire 2019 | Livres Hebdo

Par Pauline Leduc, le 04.07.2019 à 15h26 (mis à jour le 05.07.2019 à 10h26) Fiction

524 romans pour la rentrée littéraire 2019

Le dossier complet que lui consacre Livres Hebdo dans son numéro du vendredi 5 juillet révèle la rentrée littéraire la plus compacte depuis 20 ans en littérature française, même si les éditeurs continuent d'investir dans la découverte avec un nombre significatif de premiers romans. La rentrée étrangère reste stable.

524 romans, dont 336 romans français et 188 étrangers paraîtront pour la rentrée littéraire, entre la mi-août et la fin octobre, d'après les données établies par Livres Hebdo/Electre data services à l'occasion de la parution, vendredi 5 juillet dans Livres Hebdo, du dossier complet dédié à la rentrée, dans lequel le magazine les répertorie tous.

Avec une baisse de la production en titres de -7,6% par rapport à la rentrée 2018, où 567 nouveaux romans avaient été publiés, la rentrée littéraire 2019 se révèle la plus compacte depuis vingt ans. Si la production de littérature étrangère reste stable après plusieurs années de cure d'amaigrissement, le nombre de romans français chute de -11,8%, de 381 à 336 titres.

Renouvellement

Particulièrement pensée, la programmation des éditeurs continue de faire la part belle aux découvertes avec 82 premiers romans (contre 94 l'an passé), mais aussi aux auteurs de référence. Parmi les romans programmés à la rentrée 2019, ceux de Sorj Chalandon, Karine Tuil, Jean-Paul Dubois, Marie Darrieussecq, Jean-Philippe Toussaint, Olivier Adam, Amélie Nothomb, Patrick Deville, Lionel Duroy ou Luc Lang sont particulièrement attendus, de même que, en littérature étrangère, ceux de Jonathan Coe, Siri Hustvedt, Edna O'brien, Joyce Carol Oates et Audur Ava Olafsdottir.

Les programmes de rentrée témoignent du renouvellement intervenu à la tête de plusieurs maisons d'édition. Beaucoup d'éditeurs comme Gilles Haéri (Albin Michel) ou Karina Hocine (Gallimard) portent leur première rentrée littéraire dans leur nouvelle maison.

Les femmes sont à particulèrement à l'honneur dans la production de la rentrée. D'une part, car les éditeurs littéraires publient plus de femmes. Parmi les premiers romans, la parité est pour la première fois presque atteinte. D'autre part, les personnages principaux de la rentrée 2019 sont plus que jamais des héroïnes, dans les romans des écrivaines comme dans ceux de nombreux écrivains.
close

S’abonner à #La Lettre