4 patrons d'édition parmi les 500 plus grandes fortunes de France | Livres Hebdo

Par Marine Durand, le 10.07.2015 à 16h32 (mis à jour le 10.07.2015 à 17h00) economie

4 patrons d'édition parmi les 500 plus grandes fortunes de France

Francis Esménard et Antoine Gallimard sont respectivement à la tête de la 354e et 392e fortune de France. - Photo O. DION

Le magazine Challenges a publié jeudi 9 juillet son traditionnel classement des 500 fortunes professionnelles de France. Comme l'an dernier, on y trouve quatre patrons d'édition, détenant en partie ou en totalité leur groupe.

Quatre éditeurs font partie des 500 plus grandes fortunes de France, selon Challenges. Le magazine économique a publié jeudi 9 juillet son classement 2015 des 500 fortunes professionnelles de France, qui réserve comme chaque année quelques surprises.

Dans ce top une fois de plus dominé par Bernard Arnault, propriétaire du groupe LVMH, et sa famille, on découvre plusieurs nouveaux entrants, comme l'architecte ariégeois Gérard Teychené, propriétaire de la Financière Teychené, qui fait son entrée directement à la 107e place (600 millions d'euros).

Lefebvre, Lagardère, Esménard, Gallimard

Côté édition, en revanche, peu de changement puisque les quatre patrons ainsi que leurs familles qui se trouvaient dans le classement l'an passé sont à nouveau dans le top cette année.

104e en 2014, Benoit Martinot-Lagarde et la famille Lefebvre grimpent à la 100e place, avec une fortune estimée à 650 millions d'euros. Les fondateurs de la maison d'édition juridique et professionnelle Lefebvre Sarrut (Editions Législatives, éditions Francis Lefebvre, Dalloz…) possèdent 100% du groupe.

Arnaud Lagardère et sa famille pointent eux à la 225e place du classement (290 millions d'euros), alors qu'ils étaient 177e l'an dernier. Le gérant de Lagardère SCA, dont Hachette Livres est une filiale, possède 8,2% du groupe qui affiche un chiffre d'affaires s'élevant à 7,2 milliards d'euros l'an dernier.

Troisième éditeur de ce classement et 354e du top, Francis Esménard, le PDG d'Albin Michel, perd onze places par rapport à 2014. La famille fondatrice possède toujours 100% du groupe (CA de 170 millions d'euros en 2014), qui a acquis De Boeck supérieur au début de l'année, et affiche une fortune de 160 millions d'euros.

La famille Gallimard, enfin, figure elle aussi dans ce top 500, puisqu'Antoine Gallimard, PDG de Madrigall, est 392e (368e en 2014). Le petit-fils du fondateur de Gallimard, qui a fait entrer LVMH au capital du groupe fin 2013, est à la tête d'une fortune évaluée à 135 millions d'euros.

Challenges établit également la liste des plus belles progressions: André Choulika et David Sourdive, cofondateurs de Cellectis, entreprise spécialisée dans le développement d'immunothérapies, observent une progression record de 979%. A l'inverse, dans le "classement des plus gros gadins", Jean-François Hénin et sa famille, créateur de l'entreprise Maurel et Prom, enregistre un recul de 41% de sa fortune.
close

S’abonner à #La Lettre