3 français dans le top 100 des livres de 2018 du New York Times | Livres Hebdo

Par Nicolas Turcev, le 26.11.2018 à 23h12 (mis à jour le 27.11.2018 à 00h00) Palmarès

3 français dans le top 100 des livres de 2018 du New York Times

Photo CAPTURE D'ÉCRAN DU SITE DU NEW YORK TIMES

Des livres de Romain Gary, Leïla Slimani et Patrick Chamoiseau font partie de la sélection des cent titres marquants de 2018.

Trois français parviennent à se hisser dans le top 100 des livres de 2018 du New York Times, dévoilé samedi 24 novembre. La lauréate du prix Goncourt 2016, Leïla Slimani, avec Une chanson douce (Gallimard, 2016) s’insère dans le classement grâce à la traduction anglaise de son roman parue en janvier outre-Atlantique. Romain Gary (1914-1980), est plébiscité par le quotidien pour son dernier roman, Les cerfs-volants (Gallimard, 1983), tout comme Patrick Chamoiseau, retenu par les journalistes pour son récit L'esclave vieil homme et le molosse (Gallimard, 1997).
 
Sans surprise, de nombreux auteurs primés figurent également au palmarès du New York Times, comme Sigrid Nunez, couronnée du prestigieux National Book Award 2018 dans la catégorie fiction pour The Friend (Riverhead Books, 2018, non traduit). On note la présence de Zadie Smith avec son essai Feel Free (Penguin Press, 2018, non traduit), lauréate étrangère du palmarès des libraires Livres Hebdo avec son roman Swing Time (Gallimard, 2018, traduit de l’anglais par Emmanuelle et Philippe Aronson). Ou bien celle de The Mars Room (Scribner, 2018, non traduit) de Rachel Kushner et d’Everything Under (Graywolf, 2018, non traduit) de Daisy Johnson, finalistes du Man Booker Prize (Scribner, 2018).
 
Le journal emblématique de la côte Est des Etats-Unis a également retenu The Library Book (Simon & Schuster, 2018, non traduit) de Susan Orlean, qui revient sur l’épisode de l’incendie de la bibliothèque centrale de Los Angeles en 1986. Le quotidien plébiscite une "ode surprenante et fascinante aux bibliothèques, qui font parties des rares institutions qui accueillent tout le monde et ne font pas payer pour leur étreinte chaleureuse".

Le palmarès complet est disponible à cette adresse.
close

S’abonner à #La Lettre