Vatican II a changé l'Eglise | Livres Hebdo

Le 11 octobre 1962 s'ouvrait le concile Vatican II qui a transformé le visage de l'Eglise et modifié ses relations avec le monde et avec les autres religions. Cinquante ans après, la mise en oeuvre des textes du Concile est toujours d'actualité. Arte diffusera un documentaire le 25 septembre sur Vatican II et quinze ouvrages permettent d'en débattre.

Eglise Saint-Sulpice, Paris. - Photo OLIVIER DION

La plupart des livres à paraître montrent les apports de cette grande réflexion sur le catholicisme. Philippe Chenaux présentera Une synthèse historique sur Vatican II, le 11 octobre chez Desclée de Brouwer, Bayard propose le 27 septembre Vatican II, Dieu merci ! de Jean-Noël Bezançon, tandis que, chez Parole et Silence, Etienne Michelin réalise le 11 octobre une visite guidée de Vatican II de l'intérieur, et que Pierre d'Ornellas analyse les apports du Concile à la théologie et à la pratique de la foi catholique dans Audace et tradition du concile Vatican II, le 2 novembre. Philippe Levillain se pose aussi la question de l'impact dans Vatican II : le concile de cinquante ans (Perrin, 2 décembre). René Talabardon dresse, lui, un tableau de la Génération Vatican II : un itinéraire spirituel (Sully). Artège profite de l'événement pour éditer le 2 octobre les actes d'une journée d'étude de l'Institut catholique de Toulouse (Vatican II, 50 ans après), et Elytis un volume de sa collection "Quoi de neuf" : Quoi de neuf chez les cathos ? de Michel Serres et Claude Dagens (4 octobre). Laurent Villemin a dirigé l'ouvrage collectif Des théologiens lisent le concile Vatican II : Pour qui ? Pour quoi ?, paru le 13 septembre chez Bayard. Le professeur d'ecclésiologie au Theologicum de l'Institut catholique de Paris signe aussi un Eloge de Vatican II, le 4 octobre au Seuil, ainsi que Les sept défis de Vatican II (le 20 septembre, Desclée de Brouwer), où il revient sur ses apports les plus importants comme la liberté religieuse, la sacramentalité de l'Eglise, la liturgie, la Révélation.

Le fondateur des communautés de l'Arche, Jean Vanier, échange avec une journaliste à propos de l'avenir de l'Eglise (Les signes des temps : à la lumière de Vatican II, Albin Michel, 3 octobre). Car pour Christine Pedotti tout comme Hans Küng, l'Eglise catholique fait face à une des plus graves crises de son histoire : crise de crédibilité dans l'espace occidental, crise morale avec les scandales de pédophilie, crise de recrutement... La première se demande Faut-il faire un Vatican III ? (Tallandier, 20 septembre), tandis que le second signera Peut-on encore sauver l'Eglise ?, le 27 septembre au Seuil.

close

S’abonner à #La Lettre