Une plateforme de prêt de livres numériques à l'essai au Québec | Livres Hebdo

avec par jrs, avec Cyberpresse, le 18.01.2012

Une plateforme de prêt de livres numériques à l'essai au Québec

© pretnumerique.ca

La société De Marque teste une version pilote avec le réseau des bibliothèques publiques de la province.

La société québécoise De Marque, notamment prestataire en France d'Eden Livres, la plateforme de distribution de livres numériques de Gallimard, Flammarion et La Martinière, vient de lancer au Québec pretnumerique.ca, présentée en décembre à Montréal lors du troisième Congrès des milieux documentaires du Québec.
Près d'une dizaine de bibliothèques publiques, dont celle de Québec, teste actuellement le site sur un groupe d'utilisateurs. Si le projet fonctionne, il pourrait mutualiser un millier d'établissements dans l'année. « Chaque bibliothèque va pointer toutes ses demandes vers elle, de façon transparente. L'usager n'aura pas l'impression de changer de site. L'interface de chaque bibliothèque pourra éventuellement être différente des autres et intégrée avec les couleurs de chacun des sites », explique Jean Payeur, directeur général de l'Institut Canadien de Québec, sur le site Cyberpresse.
Les bibliothèques publiques achèteront les ouvrages numériques auprès de leurs libraires habituels, comme pour n'importe quel livre papier, et proposeront chaque titre en prêt numérique individuel et chronodégradable. « A ce jour environ 5000 ouvrages québécois sont numérisés, mais il devrait y en avoir quelques milliers de plus d'ici un an, et à la fin 2013 peut-être une dizaine de milliers de titres », estime Jean Payeur.
De Marque, présidée par Marc Boutet, qui affiche une croissance de chiffre d'affaires de 150 % en trois ans, est par ailleurs prestataire au Québec de la plateforme de distribution de livres numériques de l'Association des éditeurs, et en Italie de Edigita, la plateforme établie par les groupes Feltrinelli, Messagerie Italiane-GEMS et RCS-Rizzoli

Sur les mêmes thèmes (1 article)

Thématique

close

S’abonner à #La Lettre