Nomination

Après avoir été consultante en édition/contenus éditoriaux pour l’agence éditoriale APB pendant 2 ans, Alexandra Pastéris Boucher a rejoint les éditions Centre France Livres / De Borée le 1er septembre. Nommée éditrice et responsable de la fiction, elle vient renforcer le pôle éditorial sous la direction de Florence Sultan. Son arrivée renforce le pôle éditorial, aux côtés de Stéphanie Jardy, en charge des Beaux-Livres et de Bérénice Boulay, responsable de la collection MonPoche.
 
Cette nomination fait suite à la volonté des Éditions de Borée de « réaffirmer l’ADN de la maison ancrée dans le territoire en lui donnant une aura nationale à l’édition. Ce nouveau poste a pour objectif d’accompagner les auteurs tout en cherchant des nouvelles voix et de nouvelles plumes » précise à Livres Hebdo Florence Sultan, directrice générale de Centre France Livres.
 
Titulaire d’un diplôme d’études approfondies en LLCE Anglais, Alexandra Pastéris Boucher a commencé sa carrière chez Gallimard en tant qu’éditrice jeunesse (Folio junior, projets petite enfance) avant de rejoindre Hachette Livre en 2001 comme responsable de projets (Deux Coqs d'or, Disney Hachette). Elle a été éditrice chez Patati Patata de 2007 à 2011 avant de diriger le département édition des laboratoires Boiron pendant 7 ans.
 
Les éditions de la Borée ont été créées en 1989 par Gérard Tisseran et Gérald Layani. Basée en Auvergne, la maison d'édition a pour objectif de valoriser « les particularismes locaux de la France entière » et de partager « la vie d’antan, avec ses coutumes et ses traditions ». Depuis 2015, les Éditions de Borée ont été rachetées par le groupe de presse Centre France - La Montagne et sont devenues Centre France Livres pour la partie édition avec pour ambition de « développer les synergies entre la presse et l’édition de livres et de donner un nouvel élan à la marque ».

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités