Une Americaine de 11 ans en campagne pour plus d'héroines noires dans les livres | Livres Hebdo

Par Agathe Auproux, le 29.01.2016 à 16h25 (mis à jour le 29.01.2016 à 17h00) Etats-Unis

Une Americaine de 11 ans en campagne pour plus d'héroines noires dans les livres

Marley Dias - Photo FOX29

Irritée contre le manque de diversité dans la littérature pour la jeunesse aux Etats-Unis, la jeune Marley Dias veut collecter 1000 livres faisant apparaître des héroïnes noires.

Marley Dias, une jeune américaine de 11 ans née à Philadelphie, a lancé une collecte de livres pour enfants qui présentent des femmes ou filles noires comme personnages principaux. Symbolisée par le hashtag #1000BlackGirlBooks, cette campagne contre le manque de diversité ethnique dans la littérature veut rassembler 1000 livres qui pourraient permettre aux enfants noirs de s’identifier plus facilement à des personnages de fiction.
J'en avais marre des livres qui ne parlent que de petits garçons blancs et de chiens. Marley Dias, 11 ans.
Cette idée a germé dans la tête de la jeune fille lorsqu’elle a avoué à sa mère qu’elle était malheureuse de constater combien les histoires qu’elle lisait étaient monochromes. "Je lui ai dit que j'en avais marre des livres qui ne parlent que de petits garçons blancs et de chiens, résume-t-elle dans des propos rapportés par le journal local PhillyVoice. Et je lui ai dit que j’allais commencer une collecte de livres, une collecte très spéciale, où les filles noires sont les personnages principaux des histoires, et pas des personnages secondaires ou mineurs".
 
Janice, la mère de Marley, a grandi en Jamaïque: "Je n’avais pas besoin de modèle, ou du moins je n’en recherchais pas car j’ai grandi dans un pays où les habitants sont noirs de peau, explique-t-elle. Ma fille, elle, ne grandit pas dans un pays où la population est noire. Elle vit dans un quartier majoritairement blanc, dans un pays où seulement 12,6 % des habitants sont noirs. Pour elle, le processus d’identification est une tout autre histoire. Pour toutes les jeunes filles noires aux Etats-Unis, il est important d’avoir des livres qui reflètent leur quotidien, et qui sont plus proches de ce qu’elles font et des amis qu’elles ont".

Les 1000 livres de la collecte seront envoyés en Jamaïque

La collecte de Marley prendra fin le 1er février. Les 1000 livres recensés, avec l’aide de chacun via le hashtag sur les réseaux sociaux, seront répertoriés dans un guide les classant par titre, auteur, catégorie d’âge, réalisé par la jeune américaine et sa mère. La totalité des livres sera ensuite distribuée à la bibliothèque disposant de peu de ressources de St-Mary en Jamaïque, où la mère de Marley est née.
 
Marley Dias, du haut de ses 11 ans, a également voyagé au Ghana pour aider à nourrir les orphelins, et a proposé un projet caritatif à Disney, qui lui a offert une bourse de 500 dollars (458 euros) à travers l’organisme Disney Friends for Change (Les Amis de Disney pour le changement), qui encourage les jeunes à faire de bonnes actions et à aider la communauté.

"Plus tard, je veux être la rédactrice en chef de mon propre magazine. Et aussi je veux continuer à faire des actions sociales. Toute ma vie", confie Marley, ravie d’avoir découvert, dans le cadre de sa collecte, le livre de Mildred D. Taylor, Roll of thunder, hear me cry (1976), traduit en français sous le titre Tonnerre, entends mon cri en 1984, chez Scandéditions-La Farandole.

Sur les mêmes thèmes (1 articles)

close

S’abonner à #La Lettre