TENDANCE

Ali Baddou, agrégé de philo. - Photo OLIVIER DION

Vendredi 14 octobre, à 21 h 30, Franz-Olivier Giesbert lance sur France 5 le premier numéro de sa nouvelle émission mensuelle, "2012 : les grandes questions", dont le propos est d'"aborder de manière philosophique les grandes questions qui agitent le pays". Exit donc le débat politique et le journalisme de terrain pour le patron du Point, qui désormais enfourche le cheval de bataille de la philosophie, dont la présence dans les médias s'est très nettement accentuée ces dernières années. "La philosophie, c'est la vie... Dans la vie de tous les jours, la pensée aide à vivre", prêche le journaliste qui, pour aborder le thème matériel de l'argent, fait donc appel à la sagesse de Michel Onfray, Cynthia Fleury, Edgar Morin et Emmanuel Todd, entourés d'invités experts tels que l'économiste Alain Minc, la banquière-trader Bettina Mezzochi et le chef d'entreprise Orianne Garcia.

De fait, si la présence des philosophes à titre d'experts est devenue monnaie courante sur les plateaux de télévision et dans les studios de radios, elle s'est très nettement accentuée ces dernières années à la direction de ces émissions. Quand Michel Field, agrégé de philosophie, arrive en 1992 à France 2 pour animer l'émission culturelle "Le cercle de minuit", il fait office d'exception. Avec Laure Adler, qui le remplace sur France 2 avant d'animer "Permis de penser" sur Arte, puis de devenir directrice de France Culture, il est un des premiers à choisir pour chroniqueur un autre agrégé de philo, Ali Baddou. Celui-ci reprend en 2006 "Les matins" de France Culture, véritable tremplin de carrière qui l'expédie ensuite à Canal +, et propulse Nicolas Demorand, autre licencié en philosophie, à la tête de Libération.

Depuis septembre, Raphaël Enthoven - encore un agrégé - tient chronique pour évoquer "Le monde selon... (lui)", échappant aux pures questions philosophiques pour expliquer le quotidien. Plutôt joli garçon, Raphaël Enthoven s'est d'abord fait connaître comme chroniqueur puis producteur des "Vendredis de la philosophie", d'une hebdomadaire, "Philosophie", sur Arte et surtout en donnant aux "Nouveaux chemins de la connaissance" un large écho médiatique. Selon Médiamétrie, elle est la deuxième émission la plus téléchargée de Radio France et la première pour France Culture, un véritable succès. Depuis septembre, l'émission est coanimée par ses anciens collaborateurs, les philosophes François Noudelmann et Adèle Van Reeth, au joli minois.

Télégénique, aujourd'hui le philosophe porte beau dans les émissions branchées : de chroniqueur culturel au "Grand journal" de Canal +, Ali Baddou s'est vu confier à la rentrée dernière sa propre émission quotidienne d'actualité, "La nouvelle édition" (12 h 20), qui vient de battre son propre record d'audience pour se placer "dans les meilleurs niveaux de la tranche horaire depuis dix ans" selon la chaîne cryptée... qui l'a remplacé au "Grand journal" par Ollivier Pourriol, éditeur, scénariste, écrivain, et conférencier à MK2 avec "Studio philo", que cet agrégé de philo décline en livres (Cinéphilo, Hachette).


Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités