Séguier publie un brûlot inédit de Jack Thieuloy | Livres Hebdo

Par Anne-Laure Walter, le 16.04.2019 à 10h23 (mis à jour le 16.04.2019 à 11h00) Histoire de l'édition

Séguier publie un brûlot inédit de Jack Thieuloy

Extrait de la couverture d'Un écrivain bâillonné (Séguier, 2019) - Photo SÉGUIER

L'universitaire Olivier Bessard-Banquy a dirigé l'édition d'Un écrivain bâillonné, à paraître le 18 avril, texte inédit de l'écrivain impétueux disparu en 1996, anti-Goncourt et auteur d'un attentat au ketchup contre Michel Tournier.

Séguier fait paraître le 18 avril Un écrivain bâillonné, texte inédit de Jack Thieuloy, publié sous la direction de l'universitaire Olivier Bessard-Banquy. Ecrivain disparu en 1996, Jack Thieuloy, est surtout connu pour sa virulence contre l'académie Goncourt comme l'a raconté Daniel Garcia dans un article de Livres Hebdo, et se définissait comme l'ennemi de la "clique germanopratine"

"Kerouac français"
 
L'écrivain impétueux livre, dans ce pamphlet quelque peu paranoïaque rédigé en 1978, une description de la vie littéraire française écrite avec verve, hargne et mauvaise foi. En dépit de ses excès, ce texte offre un témoignage épicé sur les soubresauts de la culture post-soixante-huitarde.

En 1971, alors que ses premiers textes ont été refusés par la plupart des éditeurs, il publie L'Inde des grands chemins chez Gallimard (repris avec deux autres textes dans Vers l'Inde paru en 2016 chez Arthaud), la critique de l'époque saluant alors en Jack Thieuloy le "Kérouac français". Mais son manuscrit suivant est refusé par l'éditeur. En 1974 sur le plateau de Bernard Pivot Jack Thieuloy s'en prend violemment à la maison Gallimard, traitant son fondateur, Gaston Gallimard, d'"escroc". Il se fâche aussi avec son éditeur suivant, Grasset, qui publie Le bible d'Amérique et Thieuloy ira jusqu'à dégainer un pistolet devant le P-DG, Jean-Claude Fasquelle.

Ketchup et cocktails Molotov

Il se jette ensuite à corps perdu dans le combat contre l'"establishment culturel": il arrose de ketchup Michel Tournier, qui doit recevoir la légion d'honneur; il place des cocktails Molotov sur les paillassons de jurés du Goncourt dont un seul éclatera, devant chez Françoise Mallet-Joris, provocant un début d'incendie.

Si Jack Thieuloy (1931-1996) a publié une vingtaine d'ouvrages (romans, récits de voyage, essais, poésie), ce polygraphe a laissé une masse d'archives à la Société des gens de lettres, qui a hérité de tous ses biens. Dans cet ensemble, un livre journal Nocturnal (toujours inédit) et cette sorte d'autobiographie qu'est Un écrivain bâillonné, "précipité des frustrations, des révoltes et des rancœurs du moment" selon la quatrième de couverture de l'édition à paraître le 18 avril, semblent être les textes les plus aboutis.
close

S’abonner à #La Lettre