"Saltimbanques" de François Pierretti chez Viviane Hamy | Livres Hebdo

Par Léopoldine Leblanc, le 04.01.2019 à 17h28 (mis à jour le 04.01.2019 à 18h00) Un premier roman par jour

"Saltimbanques" de François Pierretti chez Viviane Hamy

François Pieretti - Photo ANTOINE ROZÈS/VIVIANE HAMY

Pendant la période des fêtes, Livres Hebdo présente chaque jour un premier roman de la rentrée d’hiver. Dernier de la série, Saltimbanques, de François Pieretti, paraît le 17 janvier chez Viviane Hamy.

"J’ai voulu écrire l’histoire d’un homme qui court derrière un fantôme", écrit François Pieretti sur le site de son éditeur pour présenter son premier roman Saltimbanques, à paraître le 17 janvier chez Viviane Hamy. On y suit un frère aîné, parti depuis longtemps de la maison familiale, qui rentre auprès des siens pour assister aux obsèques de son frère lycéen mort dans un accident de voiture. Le narrateur en deuil se surprend à suivre les traces d’un jeune frère qu’il n’a pas vu grandir, jusqu’à se fondre intimement dans le groupe d’amis de saltimbanques amateurs du disparu.

"Le primo-romancier François Pieretti suit avec empathie jusqu’au littoral breton, auprès d’un vieux technicien de phare malade et de sa fille dresseuse de chiens, les errances endeuillées de ce jeune homme sans but, sans plan et sans attaches, qui en tentant de renouer les fils desserrés qui le relient à son enfance, trouve refuge dans les solidarités ambiguës et fragiles d’un groupe fatalement amputé de l’un de ses membres, au milieu d’un cercle de feu protecteur, le temps de se réchauffer", écrit Véronique Rossignol dans son avant-critique paru dans Livres Hebdo.

Né en 1991, François Pieretti a grandi dans un village de Seine-et-Marne. Il est, selon ses mots, "miraculeusement diplômé grâce à de nombreux stratagèmes" et "surtout fier de son permis qui lui permet de se balader où il veut", ainsi qu’un amoureux des écrits de Jim Harrison, Paul Auster, Julien Gracq, Patrick Modiano et Gabriel García Márquez.
close

S’abonner à #La Lettre