Quatre lauréats au Festival International de Géographie 2018 | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 08.10.2018 à 16h30 (mis à jour le 10.10.2018 à 13h59) Prix littéraires

Quatre lauréats au Festival International de Géographie 2018

Michel Moutot

Le Seuil remporte les deux prix Amerigo Vespucci avec deux histoires du mythique Ouest américain au XIXe siècle.

Lors de la 29e édition du Festival international de géographie à Saint-Dié-des-Vosges, qui s'est déroulée ce week-end avec pour thème "La France de demain" et comme invités "les pays nordiques", quatre prix ont été remis.

Le "Nobel de géographie", le prix Vautrin-Lud a sacré Jacques Lévy, Jean-Nicolas Fauchille et Ana Pavoas pour leur essai Théorie de la justice spatiale (Odile Jacob, octobre 2018). Cette réflexion sur les géographies du juste et de l'injuste, soit l'égalité entre les territoires, est nourrie d'enquêtes de terrain en Europe. Elle interroge notamment des thématiques courantes dans le vocabulaire journalistique et le débat public, comme la question des centres-villes en déshérence et des campagnes abandonnées, évaluant leur pertinence au regard de la géographie.

Le prix Amerigo Vespucci 2018 revient à Michel Moutot pour son premier roman Séquoias (Seuil, avril 2018), déjà récompensé par le prix Relay 2018 et finaliste du prix Filigranes. Au milieu du XIXe siècle, les frères Fleming embarquent pour la Californie, attirés par l'appel de l'or. Parvenus à San Francisco, ils découvrent que le paisible village est devenu une cité grouillante où quelques chanceux, descendus de la Sierra, jouent leur fortune dans les tripots. Michael décide de suivre leur trace, tandis que Mercator choisit de creuser la montagne.

Le prix Amerigo Vespucci jeunesse récompense Taï-Marc Le Thanh et l'illustratrice Lucile Piketty pour Buffalo Bill (Seuil Jeunesse, octobre 2017), histoire en images pour les plus de 6 ans où on découvre l'une des figures légendaires de l'Ouest américain à travers les principales étapes de sa vie: le Pony Express, la guerre de Sécession, les guerres indiennes ou encore la construction du chemin de fer.

Enfin le prix BD Géographique a distingué Bruno Duhamel pour Jamais (Bamboo, collection "Grand angle", janvier 2018). Le récit se rapproche géographiquement puisqu'il a pour cadre la Côte d'Albâtre, en Normandie. Le maire de Troumesnil fait tout pour protéger les habitations côtières et leurs occupants menacés par l'érosion de la falaise provoquée par la mer et le vent. Mais Madeleine, 95 ans et aveugle de naissance, refuse de voir le danger et résiste à l'autorité municipale.

Le thème du 30e Festival international de géographie (4-6 octobre 2019), abordera le thème des migrations et invitera les Caraïbes.
close

S’abonner à #La Lettre