Scolaire

Le ministère de l’Education nationale considère le numérique comme une priorité. - Photo DR

Le nombre d’enseignants utilisant des manuels numériques en classe a presque doublé depuis 2011 pour atteindre 29 % cette année, selon le dernier sondage de Savoir Livre (1), l’association qui regroupe les principaux éditeurs scolaires. Cette forte progression des usages ne se retrouve pas dans les revenus des éditeurs : "Le numérique représente toujours moins de 2 % du chiffre d’affaires de l’édition scolaire", rappelait Sylvie Marcé, présidente du groupe éducation du Syndicat national de l’édition (SNE), et P-DG de Belin, lors de la présentation des résultats du sondage, mardi 30 septembre.

Les enseignants projettent en classe la version collective du manuel numérique qu’ils ont reçue gratuitement, ou à un tarif très préférentiel s’ils ont commandé les manuels imprimés correspondants. Même s’ils ont acheté la version enrichie, pour 20 % d’entre eux au plus, plus coûteuse à produire et plus chère, le marché du e-manuel complémentaire reste limité à celui des 800 000 enseignants, alors que celui des licences individuelles pour les élèves atteint 12 millions d’utilisateurs potentiels. "Les enseignants veulent des manuels numériques, l’écosystème est prêt, mais si on continue sur le même rythme, il nous faudra encore six ans pour arriver à des usages à 100 % collectifs. Notre ambition, c’est un plan d’acquisition pour des offres individuelles, interactives, adaptables aux besoins et au parcours de chaque élève", insiste Sylvie Marcé.

Les éditeurs comptent sur les financements promis dans le cadre du "plan e-éducation", annoncé à plusieurs reprises au cours des derniers mois, mais qui doit encore faire l’objet d’arbitrages, retardés par le changement de gouvernement. Et ils souhaitent un déploiement rapide, dès la rentrée 2015. Le ministère de l’Education nationale considère en effet que le numérique est une priorité, et prépare en même temps une réforme des programmes pour 2016. "Il faut familiariser le plus grand nombre d’utilisateurs avec les outils techniques dès l’an prochain, afin qu’en 2016 ils n’aient pas à devoir maîtriser de nouveaux programmes et de nouveaux usages", explique Sylvie Marcé. Hervé Hugueny

(1) Voir les résultats complets sur Livreshebdo.fr.

03.10 2014

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités