Roman noir

Hiver 1936. En France, la coalition du Front populaire, dirigée par Léon Blum, est au pouvoir. En Espagne, la guerre civile fait rage, entre les forces loyalistes au gouvernement de la République, et les troupes mutinées commandées par le général Franco. D'un côté, des tendances antagonistes, communistes, anarchistes, trotskistes, très momentanément soudées. De l'autre, des hommes déterminés à instaurer un ordre fort, comme en Italie et en Allemagne - d'ailleurs, alors que les démocraties occidentales, la France et l'Angleterre, timorées, ont fait le choix d'une honteuse non-intervention, Mussolini et Hitler ont envoyé des troupes à Franco. De l'autre côté, seul Staline aide les « rouges ». Non sans arrière-pensées.

C'est dans ce contexte tendu que le docker Victor Bailleul, un anarcho-syndicaliste « enragé », leader de la CGT locale, chez Breguet au Havre, est assassiné, poignardé par Fernand Gaton, un nervi du patronat, par ailleurs membre des Croix-de-Feu. Le fils du défunt, Marcel, docker également, effondré, apprend par une indiscrétion que le meurtrier a été envoyé se faire oublier en Espagne, lieutenant dans la Phalange Jeanne d'Arc, des volontaires fascistes. Avec l'approbation de sa femme Marie, militante elle aussi en secret, féministe et révolutionnaire, le jeune homme décide de partir à son tour en Espagne, sous couvert des Brigades internationales, afin de se venger. Pour ce faire, il fait jouer les amitiés communistes de son père. Mais le PC ne fait rien pour rien : Marcel, à Barcelone, devra espionner les anarchistes, les dénoncer.

De son côté, après ses débuts à Havre-Éclair puis un passage à L'Humanité, le journal de Jaurès, le journaliste Louis- Albert Fournier, vétéran de la Grande Guerre, est devenu reporter au Populaire, journal de Blum. Il voit son rêve exaucé, quitter son petit confort (il est l'amant de la fantasque Hortense, fille du richissime Ernest Hottenberg, propriétaire entre autres de Havre-Éclair) pour partir en reportage en Espagne, au front. Les trois hommes se retrouveront dans Madrid sur le point d'être prise par les fascistes, où leurs destins se décideront.

Avec maîtrise, Philippe Huet exploite son contexte historique, tisse des intrigues entre ses nombreux personnages et noue un suspense réussi. Un seul regret : on n'a pas droit au grand règlement de comptes final façon western.

Philippe Huet
Noir d'Espagne
Rivages
Tirage: 4 000 ex.
Prix: 2 0€ ; 352 p.
ISBN: 9782743653040

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités