Participation française record à la Foire de Pékin | Livres Hebdo

Par Fabrice Piault, avec fp, à pékin, le 31.08.2013

Participation française record à la Foire de Pékin

Le stand du Bief à la BIBF 2013 © f.piault / lh

Plus de 30 éditeurs et agents de l'édition française ont rencontré leurs partenaires chinois à l'occasion de la 20e Beijing International Book Fair (BIBF), du 28 août au 1er septembre.

Alors que les éditeurs de langue chinoise se sont imposés en 2012, en nombre de contrats signés, comme les principaux acheteurs de droits de traduction français, la 20e Foire internationale du livre de Pékin (BIBF) a enregistré, du 28 août au 1er septembre un record de participation française.

Lors des trois premiers jours, réservés aux professionnels, plus de 30 éditeurs et agents de l'édition française ont participé à la manifestation, dans laquelle le Bureau international de l'édition française avait réservé un stand, sans cesse bondé, de 90 m2, indique-t-on au Bief. Un record dépassé seulement il y a huit ans, lorsque la France était l'invitée d'honneur de la foire.

"Tous les rendez-vous sont vraiment constructifs"

«Il y a eu un changement extraordinaire depuis quelque douze ans que je viens à la Foire, observe Sophie Castille, directrice des droits pour le pôle image de Média Participations (Dargaud, Dupuis, Le Lombard...). Beaucoup d'éditeurs parlent désormais anglais, et une nouvelle génération de professionnels plus ouverte, plus curieuse, plus en phase avec la culture européenne est aujourd'hui en mesure d'influencer les choix des entreprises.»

Pour le directeur éditorial d'Hachette Pratique, Pierre-Jean Furet, présent pour la deuxième année consécutive, «la foire est encore plus active que l'an dernier, et j'y sens encore plus de curiosité».

«Tandis qu'à Francfort, les gens viennent sans qu'on ait l'impression qu'ils en ont envie, à Pékin nos interlocuteurs ont vraiment envie, ils regardent nos livres avec des étoiles dans les yeux, ils posent des questions et les rendez-vous, tous les rendez-vous sont vraiment constructifs», renchérit Anne Desramé, directrice des droits de Fleurus.

La jeunesse en vedette

Parmi les éditeurs français représentés à la BIBF 2013, les éditeurs de livre pour la jeunesse étaient, comme chaque année, les mieux représentés avec Auzou, Ballon, Casterman, Flammarion jeunesse, Autrement jeunesse, Hatier/Didier jeunesse, Fleurus, Gallimard jeunesse, Hachette jeunesse ou Hemma. Ils avaient à leur côté des éditeurs de bande dessinée (Casterman, Dargaud-Dupuis-Lombard, Fei) et de livres illustrés (Chêne, Hachette Pratique, Larousse, Marabout), mais aussi de littérature (Gallimard, Flammarion) et d'ouvrages universitaires et professionnels (Dunod, Pedone).

Généralement, le stand du Bief à Pékin, le plus achalandé à l'étranger après ceux de Francfort, Londres et Bologne, accueille une grosse quinzaine d'éditeurs français. Au total, ils sont une quarantaine à se rendre régulièrement (tous les un, deux ou trois ans) à la manifestation.

Thématique

close

S’abonner à #La Lettre