Nobel : les transports gratuits à Wroclaw pour les fans de Tokarczuk | Livres Hebdo

Par Nicolas Turcev, avec AFP, le 11.10.2019 à 13h18 (mis à jour le 11.10.2019 à 14h00) Pologne

Nobel : les transports gratuits à Wroclaw pour les fans de Tokarczuk

Panorama de Wroclaw en soirée - Photo JANERICLOEBE - CC BY-SA 3.0

La ville polonaise célèbre la prix Nobel de littérature 2018 en rendant ses transports en commun gratuit pour tout détenteur d’un livre d’Olga Tokarczuk.

Les transports en commun dans la ville polonaise de Wroclaw sont devenus gratuits pour tout passager portant sur lui un livre d'Olga Tokarczuk, récompensée jeudi du prix Nobel de littérature 2018, a indiqué la municipalité. L’écrivaine est très attachée à cette cité du sud-ouest du pays.
 
"Dès que nous avons appris, jeudi, la nouvelle du prix Nobel pour Olga Tokarczuk, nous avons voulu partager notre joie avec tous les habitants de notre ville dont l'écrivaine a été faite récemment citoyenne d'honneur", a déclaré à l'AFP Przemyslaw Galecki, chef du bureau de presse à la mairie de Wroclaw.  
 
"Jusqu'à dimanche prochain inclus, chaque passager portant sur lui un livre ou un e-book d'Olga Tokarczuk peut prendre gratuitement les transports en commun dans notre ville" de 650000 habitants, où l'écrivaine vit en alternance avec le village de Krajanow à la frontière polono-tchèque, a précisé le responsable.

"Une des plus belles villes d'Europe"
 
Olga Tokarczuk, engagée à gauche, pro-européenne, écologiste et végétarienne, régulièrement boudée et critiquée par les conservateurs nationalistes au pouvoir en Pologne, considère Wroclaw comme "une des plus belles et plus importantes villes d'Europe", selon ses mots prononcés au moment où elle a été faite sa citoyenne d'honneur, en juin.    
 
Le prix Nobel de littérature a été attribué à la femme de lettres polonaise pour l'édition 2018, reportée d'un an après un scandale d'agression sexuelle, et à l'Autrichien Peter Handke pour 2019, a annoncé jeudi l'Académie suédoise.

Sur les mêmes thèmes (1 article)

close

S’abonner à #La Lettre