Nicole Bary : les liens outre-Rhin | Livres Hebdo

le 22.11.2013 (mis à jour le 22.11.2013 à 10h48) Festival

Nicole Bary : les liens outre-Rhin

Nicole Bary - Photo OLIVIER DION

Nicole Bary sait établir des réseaux. Initiatrice du festival littéraire Lettres d’Europe et d’ailleurs, dont la 3e édition se tiendra à Aix-en-Provence du 29 novembre au 1er décembre, celle qui se définit comme « une germaniste atypique » œuvre depuis plus de trente ans à la diffusion des textes d’auteurs germanophones. La première toile qu’elle a tissée, ce fut autour de la librairie des pays de langue allemande, qu’elle a créée en 1980 après des études de philosophie, Le Roi des aulnes, dans le quartier de Montparnasse à Paris. Elle fonde alors une association pour organiser des lectures, inviter des auteurs, se liant avec des éditeurs outre-Rhin (1).

C’est alors qu’elle découvre une certaine Herta Müller, bien avant qu’elle ne reçoive le Nobel de littérature, et se lance dans la traduction. Voyant passer de nombreux textes non traduits, elle abandonne la librairie en 1992 pour une collection de littérature allemande chez Nuée bleue, puis chez Métailié. Avec la « Bibliothèque allemande », elle publie un à trois auteurs par an parmi lesquels Christoph Hein, Roman Graf ou Sherko Fatah. Nicole Bary partage donc son temps entre l’édition, la traduction et son association qui édite chaque année une anthologie bilingue, Litterall, et organise le festival, faisant se croiser des écrivains de toute l’Europe (voir p.8). « S’il doit y avoir une Europe de la culture, elle passe nécessairement par un dialogue entre les écrivains. » Et la toile se tisse puisque les auteurs qui se sont rencontrés lors des précédentes éditions gardent aujourd’hui des liens. Anne-Laure Walter

(1) www.leroidesaulnes.org

Thématiques

close

S’abonner à #La Lettre